Plus de résultats
En ce moment
Benmoussa souligne à Rabat le rôle de la société civile dans l'opérationnalisat…
Nouveau modèle de développement

Benmoussa souligne à Rabat le rôle de la société civile dans l'opérationnalisation du NMD

2M.ma avec Map2M.ma avec Map

Le président de la commission spéciale sur le Nouveau modèle de développement, Chakib Benmoussa, a souligné, vendredi à Rabat, le rôle que la société civile et les forces vives de la nation sont appelées à jouer pour concrétiser la vision du Nouveau modèle de développement (NMD).

M. Benmoussa, qui était l'invité de la rencontre inaugurale d'une série de conférences organisées par le Conseil du Développement et de la Solidarité (CDS) dans le cadre sa saison 2021-2022, n'a pas manqué de saluer le travail réalisé par ce groupe de réflexion travaillant avec toutes les forces vives du pays et la société civile en vue d'enrichir le dialogue autour de plusieurs questions d'intérêt pour le développement du pays.

Lors de cette rencontre, M. Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, a mis en avant les implications économiques et sociales du Nouveau modèle de développement et sa contribution au lancement de nombreux projets de réforme pouvant favoriser la concrétisation de la vision du Maroc de demain, de même qu'il a détaillé les grandes lignes du rapport général relatif au NMD ainsi que la démarche utilisée au niveau de l'élaboration de ce modèle, fruit d’une "réflexion initiée en 2017 par SM le Roi Mohammed VI qui a appelé l'ensemble des forces vives du pays à y contribuer".

Il a également exposé les mécanismes proposés pour mettre en marche ce modèle de développement dont un Pacte national pour le développement, qui se veut un moment de consensus et d’engagement des forces vives de la Nation autour d’une ambition et d’un référentiel partagés par tous.

Dans une déclaration à la MAP, Mohamed Benamour, président du CDS, un Think Thank qui regroupe des décideurs politiques, économiques, et des experts multidisciplinaires de renom appartenant au public et au privé et dont certains ont fait partie de la Commission spéciale sur le NMD, a relevé que cette rencontre se propose d'"imprimer l’adhésion de tous les Marocains, toutes tendances confondues, pour faire réussir cette expérience marocaine qu'est le modèle de développement", une initiative "unique".

"Le génie marocain se trouve dans une bonne réflexion autour d'une mise en œuvre planifiée intelligente et structurée. C’est l’essence même de cette rencontre", a-t-il tenu à souligner.

Pour sa part, Mustapha Mellouk, membre du Conseil, a indiqué qu'"il ne peut y avoir de développement avec une partie qui s’enrichit et crée tout un écosystème économique alors qu’une autre partie souffre, n’a pas accès a l’éducation, au logement et à des conditions sociales dignes".

"L'éducation est à la base de la génération de demain. La réalisation de ce Nouveau modèle de développement va nécessiter 10 à 15 ans. Il faut dès aujourd'hui faire adhérer tous les jeunes afin de construire le Maroc de demain et partager l'idéal que l'on veut construire pour les années 2030, 2035 et bien plus tard", a-t-il fait valoir lors de cette rencontre qui s'est déroulée en présence d’éminentes personnalités nationales et étrangères, dont le Conseiller de SM le Roi, André Azoulay.

Cette rencontre, qui coïncide avec la célébration du 10ème anniversaire de la création du CDS et annonce la reprise de ses activités post-covid, a donné lieu à un échange autour de la pertinence du NMD, de ses diverses applications et des moyens d'en assurer la pérennité et la réussite.

De même, les différents participants, experts, parlementaires marocains et étrangers, et personnalités de divers horizons, ont échangé sur le cap fixé par le Pacte national de développement, sur les choix fondamentaux du modèle et sur la nécessaire synergie et convergence entre les acteurs pour mener à bien la trajectoire de développement du Maroc qui vit un momentum particulier.

Le NMD constitue un point de départ vers une nouvelle étape, pour aller de l’avant dans le projet sociétal du Royaume, d'où la nécessité d'ancrer les valeurs de citoyenneté responsable et agissante, de renforcer le sentiment d'appartenance et d'incarner l'identité marocaine enracinée dans l'histoire.

Le CDS est une instance associative citoyenne, ayant pour objectif de proposer, dans un cadre volontariste et participatif, des axes de programme et des mesures opérationnelles utiles au Maroc. Il s’agit d’un espace indépendant de réflexion et de débat dédié, sous les regards d’éminentes personnalités décisionnaires nationales et étrangères, à discuter des expériences jugées les plus significatives et les nombreux chantiers en devenir.

 

Les contenus liés

Les articles à la une