Plus de résultats
En ce moment
Baisse de 20,2% des souscriptions effectuées sur le marché des adjudications à …
Economie

Baisse de 20,2% des souscriptions effectuées sur le marché des adjudications à fin avril 2020 (DTFE)

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Les souscriptions effectuées sur le marché des adjudications des valeurs du Trésor (MAVT) se sont établies à fin avril 2020 à près de 40,2 milliards de dirhams (MMDH), en baisse de 20,2% par rapport à la même période un an auparavant, indique la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), relevant du ministère de l'Économie, des Finances et de la Réforme de l'administration.

Cette baisse a concerné principalement les maturités à moyen terme avec des levées qui ont atteint 278 millions de dirhams (MDH) contre 15 MMDH, soit 0,7% du total contre 29,7% un an auparavant, précise la DTFE dans sa note de conjoncture du mois de mai 2020 (données d'avril), faisant observer que le financement du Trésor sur le marché domestique, principale source de financement interne, s'est effectué dans des conditions satisfaisantes et ce, malgré la situation exceptionnelle que traverse le pays.

Et de poursuivre que les souscriptions au titre des maturités longues ont également marqué un repli de 20,6% pour se situer à 22,3 MMDH (55,3% des levées contre 55,6% il y a un an), relève la DTFE, soulignant que le volume souscrit au titre des maturités courtes a connu une hausse sensible de 10,3 MMDH soit 140% par rapport au niveau enregistré à fin avril 2019, pour se situer à 17,7 MMDH (44% des levées contre 14,6% un an auparavant).

Ainsi, compte tenu de la baisse de 19,5 MMDH (46,1%) des remboursements qui ont atteint 22,8 MMDH, l'encours de la dette intérieure du Trésor s’est établi à 602,4 MMDH à fin avril 2020, en hausse de 18,1 MMDH ou 3,1% par rapport à fin 2019 contre +8,5 MMDH, soit +1,5% durant les quatre premiers mois de 2019, note la même source, ajoutant que par terme, cet encours est dominé par le long terme à hauteur de 65% contre 62,5% un an auparavant, suivi par les maturités à moyen terme (23,5% contre 25,1%) et celles à court terme (11,5% contre 12,1%).

Concernant la durée de vie moyenne de la dette intérieure, la note de conjoncture mentionne qu'au terme des quatre premiers mois de l’année en cours, celle ci s'est maintenue en hausse pour ressortir à 6 ans et 10 mois contre 6 ans et 6 mois à fin 2019 et ce, malgré une concentration des levées sur le court terme en ce début d’année.

En matière de gestion active de la dette intérieure et en vue de réajuster son profil, le Trésor indique avoir procédé à des opérations de rachat et d’échange de bons portant sur un montant global de 5,2 MMDH à fin avril 2020 contre 24,2 MMDH un an auparavant.

D'autre part, la DTFE note qu'au terme des quatre premiers mois de l'année 2020, la situation des emprunts extérieurs du Trésor a dégagé un flux net positif (tirages -amortissements) de 3,2 MMDH contre 4,1MMDH durant la même période un an auparavant.
 

Les contenus liés

Les articles à la une