Plus de résultats
En ce moment
Artisanat : Prémices d’une reprise d'un secteur qui a le plus souffert de la pa…
Artisanat

Artisanat : Prémices d’une reprise d'un secteur qui a le plus souffert de la pandémie du coronavirus

2M.ma2M.ma
Modifié le

L'artisanat est sans nul doute le secteur qui a le plus souffert de la pandémie du coronavirus au Maroc. Toutefois, après une année marquée par les répercussions sévères de la crise liée à la COVID 19, les exportations des produits d’artisanat affichent, durant le 1er trimestre 2021, les prémices d’une reprise, avec un taux d’accroissement à deux chiffres, soit 12 % par rapport à la même période de 2020, lit-on dans un communiqué du Ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport Aérien et de l’Economie Sociale.

La filière de dinanderie a connu la meilleure performance au cours du 1er trimestre de 2021, relève-t-on. Ses produits ont connu une très forte demande à l’étranger, avec un chiffre d’affaires à l’export multiplié par 4 par rapport à la même période de 2020.

Cette forte progression a touché aussi le fer forgé et les couvertures qui ont marqué des évolutions respectives de 82% et 81%, suivis par la maroquinerie (53%) et la vannerie (47%).

Les exportations des produits classés dans la catégorie "divers" ont augmenté deux fois plus, comparées à la même période de l’année passée.

En termes de contributions au chiffre d'affaires (CA) à l’export, et en dehors de la poterie et pierre habituellement classée en tête avec une part de 26%, les familles « divers », vannerie et couvertures ont marqué des gains en termes de parts, avec des contributions respectives de 20%, 11% et 10%, relève le ministère.

Excellente performance des produits artisanaux à l'export  

Au cours du 1er trimestre 2021, les exportations des produits artisanaux marocains vers l’Australie ont marqué une très forte progression, en enregistrant une évolution 3 fois supérieure à la même période de 2020. La Belgique s’est également démarquée à travers une progression 2 fois plus importante. Le continent européen affiche un bon comportement (35%) avec la plupart des pays de l’Europe dénotant d’une évolution positive, tels que la France en tête de liste (66%), l’Espagne (42%), l’Allemagne (35%), et dans  une moindre mesure la Hollande (18%) et l’Italie (10%).

De même, les exportations vers le Japon manifestent une progression de 65% par rapport au 1er trimestre 2020, suivi par le Canada (49%). Aussi, Il y a lieu de signaler que bien qu’enregistrant une régression de 13%, les exportations vers les USA continuent d’occuper le 2ème rang en termes de part au chiffre d’affaires total à l’export (25%) et ce, à la suite de l’Europe (46%).

Les pays arabes viennent en 3ème position avec une part de 18%. 

Essaouira en tête des villes contributrices au CA global :

En termes d’évolution, ce sont les villes à petite contribution dans le CA global à l’export qui se sont distinguées au cours du 1er trimestre 2021. Ainsi, les exportations d’artisanat passant par la ville d’Essaouira ont enregistré un chiffre d’affaires 11 fois plus grand, suivie d’Agadir et de Kénitra avec des chiffres d’affaires à l’export 7 fois et 5 fois supérieurs à ceux enregistrés au cours de la même période de 2020, sait-on de même source.

Marrakech, Rabat et Casablanca ont quant à elles réalisé de moindres performances, mais qui restent notables à travers des taux d’évolution respectifs de 67%, 29% et 28%.

En termes de parts dans le chiffre d’affaires à l’export, les principaux pôles exportateurs des produits artisanaux marocains restent Casablanca et Marrakech, avec la moitié des exportations passant par Casablanca (50%) et 34% par la ville ocre.

Les villes de Fès et Tanger ont réalisé des contributions respectives de 7% et 5% au cours de cette période, conclut-on.

Les contenus liés

Les articles à la une