Plus de résultats
En ce moment
Pourquoi il faut assouplir les mesures restrictives anti-Covid, selon Dr Said A…
Maroc

Pourquoi il faut assouplir les mesures restrictives anti-Covid, selon Dr Said Afif

2M.ma2M.ma

Les appels se multiplient pour l'allégement des mesures restrictives, alors que la situation épidémiologique s’est largement améliorée au Maroc, tenant compte des différents indicateurs présentés récemment par les autorités sanitaires et les experts. Dr Said Afif, membre du comité national de vaccination contre la Covid-19, se prononce en faveur d'un très prochain assouplissement des restrictions. 

"Nous allons atteindre, très prochainement, un taux de vaccination de 70% de la population. C'est une excellente performance, que nous avons pu réaliser grâce aux Hautes instructions de SM le Roi et les efforts permanents du personnel médical", tient à souligner Dr Said Afif, joint par 2m.ma.

"Nous avons également pu vacciner une grande partie de nos élèves, nous disposons d'un stock suffisant pour continuer, dans les meilleures conditions, notre campagne de vaccination, et nous produirons mensuellement, dès le mois de décembre, 5 millions de doses du vaccin Sinopharm dans les laboratoires de Sothema", poursuit-il. 

A ce stade et au vu de ces facteurs, le membre du comité national de vaccination pense "qu'il serait normal et logique d'envisager un allégement des mesures sanitaire dans les jours à venir". 

Pour appuyer son avis, Dr Said Afif rappelle l'amélioration enregistrée dans plusieurs indicateurs comme le taux de positivité qui est passé de 25% à 10 %, "ce qui signifie que le virus circule beaucoup moins qu'avant", explique-t-il.

L'expert souligne également que le taux d'occupation des services de réanimation a baissé de 50 % à 21%, parallèlement à la baisse du taux de mortalité de 25%. 

Dr Said Afif met aussi en avant "la patience" des citoyens et "la responsabilité" dont ils ont fait preuve lors des élections du 8 septembre.  "Près de 9 millions de personnes se sont dirigées vers les bureaux de vote, outre la campagne élecrotale qui a précédé le jour J, et pourtant, aucun cluster n’a été détécté et aucune hausse des cas n'est à signaler après deux semaines, ce qui prouve que les gestes barrières ont étaient respectés par les Marocains et qu'ils méritent un éventuel allégement des mesures et un retour à la vie quasi-normale en attendant d'atteindre l'immunité générale", détaille-t-il. 

Interrogé sur l'annonce faite par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) faisant état d'un retour "progressif" des supporters dans les gradins, Dr Said Afif affirme "qu'il n'y a aucun mal à réouvrir les stades, à condition de respecter les mesures de distanciation et d'imposer la nécessité d’être muni du pass vaccinal".

Il en va de même pour les autres espaces comme les salles de Cinéma, de Sport et les Hammams, selon lui. 

 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une