Plus de résultats
En ce moment
Une marocaine présente son film au célèbre festival Sundance aux États-Unis
Culture

Une marocaine présente son film au célèbre festival Sundance aux États-Unis

Capture d'écran
2m.ma2m.ma

 «Qu’importe si les bêtes meurent» est le film, écrit, réalisé et produit par Sofia Alaoui qui a été sélectionné au mythique Festival de Sundance aux États-Unis, qui se déroule du 23 janvier au 2 février. Le film sera projeté les 26, 27, 28 et 31 janvier, au Park City Theaters et à Salt Lake City.

C’est un démarrage sur les chapeaux de roue pour ce film, tourné en amazighe et joué par des locaux que la réalisatrice a rencontrés à Imilchil quelque mois avant son tournage.
C’est l’histoire d’Abdellah, un jeune berger et son père, enclavés dans les montagnes de l’Atlas qui voient leur troupeau mourir peu à peu.
Pour venir en aide à ses bêtes, Abdellah se rend au village le plus proche, plus d’un jour de marche, pour leur trouver de la nourriture. Il arrive dans le village, déserté par ses habitants à cause d’un événement mystérieux qui a bouleversé tous les habitants….

Sofia Alaoui

C’est le seul film marocain présenté à Sundance, un festival qui ouvre les portes à la compétition internationale et permet notamment de concourir aux Oscars. « Qu’importe si les bêtes meurent » sera également projeté lors du plus grand festival de courts métrages, le Festival de Clermont-ferrand, prévu du 31 janvier au 8 février.

Qui est Sofia Alaoui?

Sofia Alaoui

Née à Casablanca, d’une mère savoyarde et d’un père berbère, Sofia a passé son enfance entre le Maroc et la Chine. Ses parents voulaient absolument découvrir l’Asie. Pékin, Mongolie, le Petit Tibet, le Cambodge,… autant de pays qui ont nourri son imagination. Après Casablanca, elle s’installe à Paris pour faire des études de cinéma. Elle tourne son premier court métrage de fiction : «Kenza des Choux» qui a circulé dans une quinzaine de festivals. En 2015, elle réalise un premier court métrage documentaire, «Les enfants de Naplouse» (France 3, TV5). Elle fonde sa société de production Jiango Film, en 2017 et sort un second court métrage documentaire, «Les vagues ou rien», produit par AliNProduction et 2M, qui a été diffusé en mars 2019 à la télévision et qui a rassemblé 2,3 millions de téléspectateurs.

Les articles à la une