Plus de résultats
En ce moment
Une Marocaine dans le Palmarès 2017 des femmes entrepreneures les plus influent…
Innovation

Une Marocaine dans le Palmarès 2017 des femmes entrepreneures les plus influentes de la région MENA

2m.ma2m.ma

Organisé à l'initiative de la Banque Mondiale, le WeMENA distingue les femmes entrepreneures qui feront l'Afrique de demain. Le palmarès 2017 vient d'être dévoilé, une marocaine y figure.

A 21 ans seulement, la Marocaine Selma Ben’akcha est la jeune lauréate du prix WeMENA. Classée troisième de la région, elle est récompensée pour son projet "Alternative Solutions". Une innovation qui lutte contre la déforestation et le changement climatique, en produisant et commercialisant du bois et du fourrage à base de branches du palmier.

A zéro impact écologique, "Alternative Solutions" permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et amortit la déforestation à travers la commercialisation du bois. Un ingénieux processus pour lequel Selma Ben’akcha a remporté 20 000 dollars. Un montant qui lui permettra d’améliorer la capacité de production de son entreprise en achetant davantage de matériels et en recrutant du personnel.

Outre Selma Ben'akcha, trois autres lauréates ont été distinguées parmi 200 femmes de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA). Venant de Palestine, du Liban et de Égypte, elles se sont partagées la somme de 150.000 dollars pour leurs projets innovants conçus pour faire face aux défis de développement auxquels est confrontée la région MENA dans les secteurs des transports, de l’énergie, des infrastructures et du développement durable.

L’initiative WeMENA a pour objectif d’apporter des solutions à trois grands enjeux auxquels est confrontée la région. Il est d'abord question de promouvoir entrepreneuriat féminin dans la région, où le taux d’activité féminine est deux fois moins élevé qu’ailleurs dans le monde. Il s'agit également de créer de nouvelles voies vers l’emploi par le biais de l’entrepreneuriat dans une région marquée par de forts taux de chômage, mais aussi soutenir des stratégies de préparation au changement climatique et renforcer la résilience des villes dans une région exposée a des chocs et des tensions multiples : catastrophes naturelles, inondations et sécheresses, pannes d’électricité, crises migratoires ou encore troubles sociaux.

Les contenus liés

Les articles à la une