Plus de résultats
En ce moment
Harcelé à l’école,  un enfant atteint de nanisme veut mourir; sa vidéo boulever…
Réseaux sociaux

Harcelé à l’école, un enfant atteint de nanisme veut mourir; sa vidéo bouleverse la toile

2m.ma2m.ma
Modifié le

Cette vidéo boulversante, devenue virale en l’espace de quelques heures, renseigne sur le mal-être des victimes de harcèlement scolaire.  En effet, le phénomène fait des ravages et c’est le cas pour Quaden, un garçon de 9 ans qui vit en Australie, harcelé à l'école parce qu'atteint de nanisme.

Sa maman a décidé de publier une vidéo où son fils, sans cesse harcelé par ses camarades à l’école, lui demande, en larmes, de lui donner un couteau pour mettre fin à ses jours. A travers cette vidéo, la maman de Quaden souhaite alerter les parents et les enfants sur ce fléau qui n'a pas de frontières.

La séquence poignante met en scène un enfant très affecté par ce qui lui arrive. Des images qui ont bouleversé les internautes, créant le hashtag #WeStandWithQuaden. La vidéo est à l’origine un live sur Facebook enregistré par sa maman Yarraka Bayles.

Elle a voulu à travers ces images montrer la détresse et la souffrance de son fils qui est scolarisé à Brisbane, en Australie. « Donne-moi un couteau pour que je me transperce le cœur », supplie le petit garçon. Sa mère, tentant de contenir la colère de son fils, finit par elle aussi fondre en larmes avant de partager son exaspération face à la situation.

 

 

« Pouvez-vous s'il vous plaît éduquer vos enfants, vos familles, vos amis parce qu'il suffit d'un exemple de plus... et vous vous demandez pourquoi les enfants se suicident », demande-t-elle. Après la mise en ligne mardi, la vidéo à suscité un élan de solidarité absolu mais surtout d’infinies marques d’affection cumulant plus de 17 millions de vues et plus de 300.000 partages sur le réseau social.

 

 

D’ailleurs, en Australie, l'équipe des aborigènes de rugby à XIII a publié une vidéo dans laquelle elle convie le petit garçon et sa maman à assister à leur prochain match.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

We love ya little brother ❤️✊🏾 #bullyingstopswithme #standwithQuadeo

Une publication partagée par (@joshaddocarr) le

 

Les articles à la une