Plus de résultats
En ce moment
Tunisie/Présidentielle 2019 : Said Kais et Nabil Karoui en tête après le dépoui…
Politique

Tunisie/Présidentielle 2019 : Said Kais et Nabil Karoui en tête après le dépouillement de 27 % des suffrages (ISIE)

2m.ma/Agences2m.ma/Agences

Le candidat indépendant, Said Kais et le président du parti "Qalb Tounes" (cœur de Tunisie), Nabil Karoui, arrivent en tête du premier tour de la présidentielle tunisienne organisé dimanche, selon des résultats officiels préliminaires portant sur 27 % des suffrages, a annoncé lundi l'Instance indépendante supérieure des élections (Isie).

L'universitaire sans appartenance politique Kais Saied arrive en tête du premier tour avec 19% des voix, suivi de l'homme d'affaires en prison Nabil Karoui (14,9% des voix) et du candidat du parti Ennahdha, Abdelfattah Mourou (13,1% des voix).

Le sondage de "Sigma Conseil", un bureau spécialisé dans l'évaluation de l’audimat et des sondages politiques, avait donné l’universitaire Kais Saied à 19,5% et le propriétaire de la chaine de télévision "Nessma", poursuivi en justice pour "blanchiment d’argent" et "évasion fiscale" à 15,5 % des voix.

Le candidat du parti "Ennahdha" au pouvoir Abdelfettah Mourou a occupé la troisième place avec 11% des voix, suivi du ministre de la Défense, Abdelkrim Zbidi (9,4%), du chef du gouvernement et président du parti "Tahya Tounès", Youssef Chahed (7,5%) et de l’indépendant Safi Said (7,4%), précise le sondage dont les résultats ont été publiés par la chaîne de télévision "Al Hiwar Tounsi".

Le taux de participation au premier tour de l’élection présidentielle anticipée, organisée dimanche en Tunisie, a atteint 45,02 %, selon le Président l'Instance Supérieure Indépendantes des Elections, Nabil Baffoun.

"Ce taux a atteint 19,7 % pour les Tunisiens établis à l’étranger", a précisé le responsable lors d’une conférence de presse peu après la fermeture des bureaux de vote.

Il a rappelé qu'en 2014, la participation pour le premier tour s'était établie à 64% en fin de journée.

Vingt-six candidats, qui ont essayé deux semaines durant la campagne électorale de s’assurer les voix de plus de sept millions inscrits sur les listes électorales, ont pris part à ce scrutin.

Les contenus liés

Les articles à la une