Plus de résultats
En ce moment
Africa IT Expo: Trois questions à Saloua Karkri-Belkeziz, présidente de l'APEBI
Interview

Africa IT Expo: Trois questions à Saloua Karkri-Belkeziz, présidente de l'APEBI

Africa IT Expo (AITEX) sera de retour, les 24 et 25 octobre 2019 à Rabat, pour une 4e édition. Organisé par la Fédération des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring (APEBI), ce forum rappelle qu'il est possible de faire du numérique une nouvelle ressource de l’Afrique et un moteur de croissance. A la veille de sa tenue, l'APEBI tient également une table ronde avec pour thème «De nouveaux gisements de compétences au service de l’offshoring». 2M.ma a posé quelques questions à Mme Saloua Karkri-Belkeziz, présidente de l'APEBI, autour de ces actualités.  


2M.ma : Quel bilan faites-vous des précédentes éditions de l’AITEX ?

Saloua Karkri-Belkeziz : J’en dresse un bilan très positif. Preuve en est que l’affluence cette année est grande de la part des professionnels, même que nous avons été obligés d'aménager un chapiteau supplémentaire car plus de 100 partenaires ont demandé à exposer leur services. L’événement gagne en échos positifs à chaque édition.

2M.ma : De quoi donc sera faite l’édition 2019 ?

Saloua Karkri Belkeziz: Comme à chaque édition, beaucoup d’innovations sont à attendre. La Chine sera l'invité d’honneur de cette édition, aux côtés de la république du Congo. Six entreprises chinoises feront le déplacement à l’AITEX 2019 pour démontrer leur savoir-faire. Nous prévoyons également des espaces pour enfants, pour les habituer aux nouveautés technologiques, dont un « digital lounge » avec des hologrammes, des bornes interactives, etc. L’événement abritera également, comme à son habitude, des conférences de haut niveau animées par des conférenciers internationaux, dont un intervenant des États-Unis, plusieurs de France, du Congo, du Sénégal et autres, le partage d’expériences en sera ainsi riche. De même, nous recevons l’Estonie, qui devra présenter son modèle en matière de services en ligne.

Aussi, sur le volet de l’encouragement des start-ups, nous avions lancé comme vous le savez le StartEx, le forum tech de l'innovation émergente. Plusieurs start-ups ont été sélectionnées pour présenter leur savoir-faire, dont une majorité sont marocaines, en plus d'une start-up de la Côte d’Ivoire et de deux autres du Gabon. Il y a des entreprises qui participent également pour la première fois à l’Open Innovation. En somme,cette édition prévoit de nombreuses nouveautés et j'invite le grand public et les professionnels à venir explorer le forum.

2M.ma : Une table ronde sera également tenue à la veille de l’AITEX, avec pour thème «De nouveaux gisements de compétences au service de l'offshoring». Quel points y seront-il discutés? 

Saloua Karkri-Belkeziz : Il s'agit de discerner de quelles types de compétences les entreprises ont-elles besoin, comment peut-on gérer la reconversion des compétences et ressources humaines dans ce secteur, et puis aussi de communiquer autour des incitations qui existent dans ce secteur et qui restent malheureusement peu connues encore, alors que le contrat-programme prend fin en 2020.

Les contenus liés

Les articles à la une