Plus de résultats
En ce moment
Textile: Le secteur conforte son redressement en 2017
Economie

Textile: Le secteur conforte son redressement en 2017

2M.ma2M.ma

Tous les voyants sont au vert pour le textile marocain. Le secteur profite d'une embellie exceptionnelle apportée par les dix premiers mois de l'année. Fruit d’une stratégie tracée à l’horizon 2025 et de la dynamique créée par le Plan d’Accélération Industrielle, le secteur a réalisé des Chiffres record à l’export en 2016. Une tendance qui devrait se consolider en 2017. 

Après le Cambodge, le Maroc a affiché en 2016 la deuxième meilleure performance au niveau des exportations vers les marchés de l’Union européenne, (avec un chiffre d’affaires de 34,4 milliards de DH). Une compétitivité à l'international que le secteur pourra maintenir en 2017. Les professionnels du textile-habillement tablent en effet sur une hausse de 4% pour cette année. Le secteur pouvant donc atteindre un chiffre d’affaires record de 36 milliards de DH à l’export.

Ce pronostic favorable a été annoncé par le directeur général de l'Association Marocaine de l'Industrie du Textile et de l'habillement,  Mohamed Tazi lors d’un point de presse tenu en marge du Salon "Maroc in Mode § Maroc Sourcing", le plus important événement du textile national. Le responsable a toutefois relevé que le secteur, qui compte 1.600 entreprises, dont 1.300 tournées à l’export, évolue à deux vitesses dans la mesure où il affiche une dynamique à l’export et reste très désorganisé localement.

Placé sous le signe de la croissance, "Maroc in Mode § Maroc Sourcing" qui s'est déroulé les 26 et 27 octobre à Marrakech a drainé quelque 130 exposants d’une dizaine de pays. Initié par l’Amith, avec le soutien du secrétariat d’État au Commerce extérieur et de Maroc Export, et en partenariat avec le Groupe Banque Populaire et l’Agence marocaine pour le développement des investissements (AMDI), cette grand-messe a clôturé une année faste pour le secteur. Pour l’Amith, l'événement se tient dans un contexte où les perspectives des marchés sont jugées très favorables et où les indicateurs socioéconomiques sectoriels affichent "une remontée exceptionnelle".


Aménagé sous un chapiteau de 5.000 m2, le Salon a été compartimenté en six écosystèmes, à savoir le fast fashion, le denim, la maille, la distribution de marques marocaines, le tailoring et les cuirs et accessoires en cuirs.  Deux partenariats stratégiques ont pu être conclu par l'Association avec des organismes de référence internationale pour davantage inscrire les acteurs dans la dynamique des marchés et leur permettre un plus grand rayonnement à l’international. Le premier partenariat est un mémorandum d’entente avec «Messe Frankfurt», l'un des acteurs mondiaux les plus performants dans l’organisation des salons professionnels, pour faire du Maroc le hub régional des salons du textile et créer un partenariat win-win. Tandis que le second porte sur un protocole de coopération avec l’Association des professionnels du textile portugais (ATP). À travers ce protocole, les signataires entendent créer ensemble un écosystème transnational de mode et faire adhérer des partenaires à l’importance stratégique de ce projet. 

 

Les contenus liés

Les articles à la une