Plus de résultats
En ce moment
"Sport-études": Un programme pour former les athlètes de demain
Education

"Sport-études": Un programme pour former les athlètes de demain

Modifié le

Concilier sport et études. C'est désormais possible au Maroc. Fruit d'une collaboration entre les ministères de l'éducation nationale et de la jeunesse et des sports, le nouveau programme "sport-études" sera effectif à compter de la prochaine rentrée. Un cursus innovant tourné vers le haut-niveau qui démarrera dès la première année du collège, se poursuit jusqu’au baccalauréat avec des perspectives post-bac prometteuses. Les détails. 

C'est dans une mesure de consécration de la formation sportive dans le système éducatif national que le département de tutelle œuvre - dans le cadre de la convention signée le 17 septembre passé - avec le ministère de la jeunesse et des sports, à offrir à la jeune génération à vocation sportive davantage de débouchés, tout en les aidant à percer au niveau scolaire. 

Contacté par 2M.ma, Mohammed Farid Dadouchi, directeur de la promotion du sport scolaire au ministère de l’éducation nationale explique que son département est à pied d'œuvre depuis plusieurs mois afin de mettre en place toutes les structures nécessaires à l'exécution de ce programme. L'objectif étant d'assurer l'équation entre cursus scolaire et pratique sportive de haut niveau, et ce à l'intérieur d'une structure adéquate à même de permettre à la catégorie d'élèves avantagés physiquement d’accélérer leur développement sportif et académique. 

Concrètement, le responsable met en avant un aménagement du temps scolaire qui induit un nombre d'heure bien plus élevé que celui établi dans les cursus classiques, à savoir 15 à 18 heures d'entraînement par semaine au niveau du lycée.

"Un jeune scolarisé en tronc commun, en première ou deuxième année du Lycée aura le moyen de performer le mieux possible en terme de sport tout en ayant un aménagement du temps scolaire dans le cadre d'un programme spécifique du baccalauréat sportif, avec une tendance vers les sciences appliquées, qui leur permettront de se connaître en tant que corps et esprit tout en ayant une maîtrise de l'histoire du sport et de la gestion de cette discipline", précise le responsable. 

Pour ce qui est des perspectives de la formation, les sportifs en herbe désireux d'tteindre un stade de haut niveau pourront selon les propos de M. Dadouchi, pousser leurs spécialisations dans des universités spécialisées dans le sport, d'autant plus que plusieurs établissements ont intégré dans leur offre de formation des sections en éducation physique et sports, ou alors l’Institut Royal Moulay Rachid de formation des cadres de la jeunesse et des sports (IRFC/JS). 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une