Plus de résultats
En ce moment
Rome: Des dizaines de milliers de "sardines" antifascistes défilent contre le p…
International

Rome: Des dizaines de milliers de "sardines" antifascistes défilent contre le populisme, la haine et la division

2M.ma avec Agences2M.ma avec Agences

Des dizaines de milliers de manifestants, sympathisants du mouvement antifasciste "sardines", ont proclamé leur rejet de l'extrême droite et de ses idées, ce samedi 14 décembre à Rome.

Alors que 100.000 personnes s'étaient inscrites sur Facebook pour participer à cette manifestation, des médias locaux citant des sources de la préfecture de police évoquent le chiffre de 35.000 personnes, venues manifester sur une des plus grandes places de Rome, devant la basilique Saint-Jean de Latran.

Le mouvement des "sardines" est né il y a un mois à Bologne, en Italie, quand une manifestation a rassemblé 15.000 personnes pour dénoncer le discours "de haine et de division" de Matteo Salvini, ex-numéro deux du gouvernement et chef de la Ligue (parti italien d'extrême droite). Depuis, des dizaines de manifestations, rythmées par le chant des résistants Bella Ciao, ont rassemblé au total 300.000 personnes, à Milan, Florence, Naples ou encore Palerme.


Les "sardines" ont également présenté leurs exigences au monde politique, notamment que les ministres communiquent uniquement à travers les moyens institutionnels. Le mouvement demande aussi que la violence verbale soit considérée comme la violence physique par les législateurs.

Samedi à Rome, la foule a chanté aussi bien Bella Ciao, le plus célèbre chant des partisans italiens antifascistes, que l'hymne national, et écouté avec ferveur la lecture de morceaux choisis de la Constitution. 

Le mouvement attire la sympathie de tous les partis, sauf de l'extrême droite naturellement. "Nous ferons notre possible pour mettre en oeuvre vos propositions", a écrit Nicola Zingaretti, le secrétaire du Parti démocrate (centre-gauche) au pouvoir avec le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème), dont fait partie Virginia Raggi, la maire de Rome, qui a remercié les sardines "pour l'énergie apportée dans notre ville". 

Prochaine destination des sardines: les petites villes et territoires fragiles, susceptible de céder aux sirènes des idées simplistes et du populisme.

L'Italie connaît actuellement une vague d'insurrection contre les idéologies racistes et les discours incitant à la haine. Des étudiants de l'Institut technique de Casalecchio (près de la ville de Bologne) ont récemment lancé une vidéo antiraciste, devenue virale, qui les rassemble et montre l'étendue de la diversité de la société italienne. 

 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une