Plus de résultats
En ce moment
REVELATIONS/ Fusillade à Marrakech: le propriétaire du café était la cible, le …
Criminalité

REVELATIONS/ Fusillade à Marrakech: le propriétaire du café était la cible, le commanditaire formellement identifié

2M.ma2M.ma
Modifié le

On en sait un peu plus sur cette affaire. De sources proches de l’enquête, 2m.ma a appris que parmi les 6 arrestations annoncées dans le communiqué du ministère de l’intérieur ce vendredi, on compte le propriétaire du café. C’est ce dernier qui aurait été la vraie « cible » des deux tueurs à gage. Le cerveau présumé de cette exécution, lui, a été formellement identifié.

Le propriétaire du café était la cible

Immédiatement après la fusillade d’hier soir, le propriétaire du café et son frère auraient pris la fuite pour Casablanca où ils ont été appréhendés par la police. Selon les premiers éléments de l’enquête, le propriétaire du café « La Crème » aurait déjà reçu deux avertissements de la part du commanditaire présumé de cette exécution. En effet, il semblerait qu’il soit impliqué dans un vaste trafic de drogue aux ramifications internationales et dans le blanchiment d’argent issu de ce trafic.

Le « cerveau » présumé identifié

Au moment où nous mettons en ligne cette information, le commanditaire de l’exécution a été clairement identifié par les enquêteurs. Il s’agirait d’un Marocain naturalisé Hollandais, comme le confirme le communiqué du ministère de l’intérieur. L’homme s’activerait dans le blanchiment d’argent, le trafic international de drogue et le chantage. L’enquête est en cours pour le localiser.

Les 2 tueurs à gage sont toujours en fuite

Les deux hommes cagoulés qui ont exécuté le jeune Hamza Chaib dans ce café sont toujours introuvables. La moto et l’arme ayant servi à commettre ce crime ont été retrouvées, en feu, abandonnées dans un terrain vague à Marrakech.

Ce qui s’est passé ce jeudi soir

Plusieurs témoins le rapportent. Quelques instants avant la fusillade, le propriétaire du café était installé exactement à la même table dans laquelle se trouvait feu Hamza Chaib au moment du crime . La vraie « cible » aurait changé de place quelques minutes avant l’arrivée du jeune étudiant en médecine. Les tueurs à gage se seraient « trompés de cible », nous confie une source proche de l’enquête. Ce qui conforte corrobore l’hypothèse du règlement de comptes.

Les opérations de recherche ainsi que l’enquête se poursuivent dans cette affaire en vue d’interpeller tous les intervenants impliqués dans l’exécution, la facilitation et l’instigation à commettre ce crime.

Les contenus liés

Les articles à la une