Plus de résultats
En ce moment
Réunis en coordination tripartite, les enseignants entament une nouvelle ère de…
Enseignement

Réunis en coordination tripartite, les enseignants entament une nouvelle ère de débrayage

C'est un nouveau mouvement de grève d'ampleur qui viendra paralyser les établissements d'enseignement public du Royaume. Réunis en coordination tripartite, les enseignants contractuels, les cellules 9, et les titulaires de diplômes ont annoncé leur intention d'observer une grève nationale de 4 jours ouvrables et ce, à compter de ce lundi 22 avril. Une nouvelle ère de protestation désormais sous le signe de l'unité.

La marche nationale organisée cet après midi à Rabat a ouvert le bal à cette semaine de débrayage.  Au départ du siège du ministère de la santé, la manifestation a réuni une centaine de grévistes. Une énième tentative de faire valoir "leurs droits légitimes" auprès du département de tutelle.

Excédé par la situation, ils enjoignent le gouvernement de réagir d'urgence en faveur du rétablissement immédiat et équitable de l'ensemble des dossiers faisant l'objet de discorde, notamment l'insertion directe dans la fonction publique des enseignants dits contractuels, et le versement des salaires gelés, la promotion des enseignants titulaires de diplômes et le passage à l’échelle 10 des enseignants de la cellule 9 avec une augmentation des salaires équivalente

La coordination tripartite annonce des actions de protestation parallèles qui devront se tenir tout au long de la semaine dans la capitale et ce, afin de mettre la pression sur les départements concernés et les inciter à entamer des round de dialogue sérieux et responsables à même de venir à bout à l'ensemble des problématiques qui entachent le système éducatif national. 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une