Plus de résultats
En ce moment
Renfoncer l'immunité par une alimentation équilibrée : les conseils du ministèr…
Santé et nutrition

Renfoncer l'immunité par une alimentation équilibrée : les conseils du ministère de la Santé (vidéo)

.
Iliasse El MesnaouiIliasse El Mesnaoui

Les marocains avaient rendez-vous,  jeudi 2 avril, avec une nouvelle séance de conseils et d'informations livrés par le ministère de la Santé autour de la prévention du nouveau coronavirus. Cette fois, il s'agissait d'expliquer le rôle de la nutrition dans le renforcement du système immunitaire.

A cet effet, une série de conseils ont été prodigués par Laila El Ammari, responsable du programme national de nutrition au Ministère de la Santé.

Le système immunitaire peu être affecté par un ensemble de facteur : âge avancé, malnutrition, présence de maladies chroniques, médication, stress, manque de sport ou de sommeil, et autres, explique Mme El Ammari.

Pour entretenir une bonne imunité, il faut adopter un mode de vie sain, meublé d'un ensemble d'action quotidiennes, qui a été décrit par la responsable comme suit : 

- Faire du sport : même en confinement, l'activité physique est nécessaire pour renforcer son système immuintaire. Il est conseillé aux adultes de faire 30 min d'activité physique par jour, et aux plus jeunes d'effectuer une heure d'exercices. 

-  Bien dormir : un minimum de 7h à 8h de sommeil par nuit est nécessaire pour le bon fonctionnement du système immunitaire.

- Pas d'automédication : Il est déconseillé de consommer des médicaments hors prescription médicale.

 - Alimentation : L'équilibre nutritionnel joue un grand rôle dans la protection contre les maladies infectieuses et chroniques. 

Dans ce dernier volet, Mme El Ammari n'a pas tari d'explications. Par exemple, pour combler ses besoins, le corps humain a besoin de protéines au quotidien. Les protéines entre dans la composition des anticorps, a-t-elle expliqué.

Pour un régime équilibré, il faut alterner entre les protéines animales contenus dans le poisson, la volaille, produits laitiers, les viandes rouges (à raison de 2 fois par semaine au maximum pour ces dernières) et les protéines végétales, dont sont riches les légimineuses (lentilles, haricots, fèves, soja, etc.) et les céréales. 

Boire de l'eau en quantité suffisante, de préférence 1,5 litre (8 grands verres) par jour, est également requis. L'eau aide les reins à dilluer les déchets et à se débarrasser plus facilement des toxines.  

De même; les aliments riches en vitamines et en sels minéraux doivent faire partie du régime quotidien. Les fruits et légumes en sont la source principale.

Les vitamines intègrent la composition des anticorps produits par le systèmes immunitaire. Il faut ainsi, selon Mme El Ammari, varier les fruits et légumes consommés, et en manger de 400 grammes à 600 grammes par jour. "Les fruits et légumes de couleur orange (carottes, potiron, oranges, etc) forment un excellent apport en vitamine C, au même titre que le céléri, le poivron ou le coriandre.

De même, les légumes à feuilles vertes sont un réservoir de fibres, de nutiments et de vitamines (A, C, E, fer, potassium, sélenium, etc). La vitamine E peut-également être puisée des huiles végétales et les fruits secs sont aussi une source de vitamine E. Pour ce qui est des sources de la vitamine D, on trouve les produits laitiers, le oeufs, les poissons ou simplement l'exposition aux rayons de soleil, depuis sa fenêtre ou son balcon pendant 20 minutes.

Pour ce qui est des lipides, il faut faire la distinction entre ceux bons pour la santé et ceux néfastes. On les trouves dans les huiles biensûr (d'olive, de tournesol, de maïs) mais aussi dans les fruits secs, le poisson ou certains fruits, comme l'avocat. Il faut cependant s'éloigner des fritures, car un forte exposition à la chaleur en peu de temps conduit à la formation de lipides nocifs pour la santé. 

Les anti-oxydants ont aussi un rôle primordial dans l'alimentation quotidienne. Aïl, onions, condiments, thym, origan ou romarin en sont riches. Les anti-oxydants ont des caractéristiques anti-inflammatoires nécessaires au système immunitaire pour combattre les agents infectieux. 

De même, il faut s'éloigner des conserves, de l'alimentation fast-food, et des produits contenants des agents conservateurs (boissons gazeuses, chips industriels, etc), ou une teneur élevée en sucre et en sel.

L'alimentation des femmes enceintes et les enfants de bas âge est, cependant, sujette à certaines spécifications. Par exemple, les femmes enceinte doivent faire attention à leur silhouette car l'obésité nuit à l'immunité, tandis qu'il est préferable de se passer de sel et de surce dans l'alimentation des nourrissons, du moins pour les deux premières années de vie, et d'introduire graduellement des fruits et légumes dans leurs repas à partir du 6e mois.

L'experte s'est intéressée également à la désinfection des fruits et légumes, à laver puis à mettre dans une bassine avec de l'eau et un de ces produits : vinaigre blanc, sel ou eau de javel (ratio d'une part d'eau de javel  et 4 parts d'eau).

 

Les contenus liés

Les articles à la une