Plus de résultats
En ce moment
Rabat accueillera de nouveaux bus d’ici la fin du mois de juin
Transport

Rabat accueillera de nouveaux bus d’ici la fin du mois de juin

2m.ma2m.ma

Quelque 350 bus de type Mercedes-Benz et Scania-Higer qui circuleront bientôt dans la capitale marocaine. C’est ce qu’annonce en tout cas l’adjoint du maire de Salé, Abdellatif Soudou, via sa page Facebook.

Il explique dans ce post que, suite à la décision prise par Fondation de coopération intercommunale de Rabat, l’opération de fabrication de 350 nouveaux bus a bel et bien commencé et qu’elle sera achevée dans les délais prévus. il soutient que 50 véhicules, type Mercedes-Benz mesurant 18 mètres, seront préparés avant la fin du mois de juin 2019. Ce sont ensuite 52 autres bus de la même marque qui seront prêts d’ici fin août : 40 fin juillet et 12 pour le mois suivant, ils mesureront quant à eux 12 mètres. 

Dans ce sens, s’est tenu mercredi le conseil de la fondation dans le cadre d’une session ordinaire. L’occasion de rappeler que cette opération est menée par le groupement Alsa (société espagnole) et City bus transport (société marocaine). Cette joint-venture avait, en effet, remporté il y a moins d’un an la gestion déléguée du transport urbain pour Rabat, Salé et Témara.

A savoir que dans ce lot des véhicules figurent 248 autobus de type Scania-Higer. 124 unités devraient être prêtes à la fin de juin prochain tandis que le reste (124 autres) le sera en juillet. D’aileurs, le contrat pour la gestion déléguée du service de transport urbain a été paraphé le 2 juillet. « Il s’agit du plus important contrat de transport urbain géré par une société espagnole hors d’Espagne », expliquait à ce moment Alsa dans un communiqué.

Le contrat, de 1 milliard d’euros ( près de 11 milliards de dirhams), a été signé pour une durée de 15 ans et pourra par la suite être prolongé pour 7 ans. Et dans ce même document, il est mentionné que le service doit être lancé dans un délai d’un an à compter de la signature du contrat, soit d’ici juillet 2019.

En ce qui concerne les 350 bus, ils seront équipés de Wi-Fi, climatisation, caméras de sécurité et technologie de géolocalisation. Un projet qui nécessite une enveloppe budgétaire de 700 millions de dirhams, soit environ 64 millions d’euros, selon le président de la société espagnole Alberto Martinez.

Les contenus liés

Les articles à la une