Plus de résultats
En ce moment
Quito : Le Maroc et l’Équateur pour le renforcement des relations bilatérales
Politique

Quito : Le Maroc et l’Équateur pour le renforcement des relations bilatérales

2M.ma/Map2M.ma/Map

L’ambassadeur du Maroc en Colombie et en Équateur, Mme Farida Loudaya, a eu, vendredi à Quito, des entretiens avec le vice-ministre équatorien des relations extérieures et de la mobilité humaine, M. Cristian Espinosa Can izares, portant sur la coopération entre les deux pays. 
A cette occasion, les deux parties ont convenu de renforcer le cadre juridique régissant les relations entre le Maroc et l’Équateur qui remontent à février 1988. 


Lors de cette rencontre, M. Espinosa a salué le travail conjoint réalisé avec le Maroc tout au long de la présidence équatorienne du Forum mondial sur la migration et le développement (GFMD) dont la 12e édition s’est tenue cette semaine à Quito en présence du Royaume. 


Le vice-ministre équatorien a également mis en exergue l’importance du positionnement géostratégique du Maroc tant sur le plan régional qu’international, en tant que carrefour de l’Afrique, de l’Europe et du monde Arabe. 
Pour sa part, Mme Loudaya a saisi cette occasion pour informer le responsable équatorien des derniers développements concernant la question de l’intégrité territoriale du Royaume. 


Il est à rappeler que l’Équateur, par la voix de son ex-vice-ministre des Relations extérieures, Andrés Terán, avait "salué les efforts sérieux et crédibles du Maroc pour la recherche d’une solution réaliste et de compromis à la question du Sahara". 
S’exprimant lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens, en septembre dernier à Rabat, avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, à l’occasion de sa visite de travail dans le Royaume, M. Téran avait également fait part du soutien de son pays à la poursuite du travail de l’ONU afin de parvenir à une solution "réaliste, pragmatique et durable" au différend autour du Sahara marocain, basée sur "le réalisme et le compromis".

Les articles à la une