Plus de résultats
En ce moment
Photos : Qui est derrière les tenues d’Ivanka Trump ? La créatrice nous répond!
Mode

Photos : Qui est derrière les tenues d’Ivanka Trump ? La créatrice nous répond!

Oussama El BakkaliOussama El Bakkali
Modifié le

Dès son arrivée à l’aéroport international de Rabat-Salé, Ivanka Trump a attiré tous les regards. La conseillère du président américain s’est affichée sur le tarmac de l’aéroport, dans une tunique en cachemire de couleur grise, rehaussée d’une broderie du «mâallem» signée Fadila El Gadi !

 

Pour sa visite de terrain à Sidi Kacem jeudi, Ivanka Trump a enfilé une veste blanche en soie, brodée de «Berchman», pour sa rencontre avec les femmes Soulaliyates.

DR

L’après-midi, pour son entrevue avec les représentants officiels du gouvernement, c’est dans une cape en brocard, brodée de passementeries de fleurs en fil de soie, et incrustée de cristaux que l’émissaire américaine s’est présentée. «Il s’agit d’une pièce unique, faite à la main dans nos ateliers à Salé», nous confie la créatrice, «mais ce n’est pas un modèle unique», précise-t-elle à 2M.ma.

«J’ai été contactée par l’équipe d’Ivanka Trump. Elle souhaitait des modèles qui soient modernes tout en ayant une touche marocaine traditionnelle », nous raconte Fadila El Gadi. «Je suis fière, en tant que marocaine, de porter nos traditions hors de nos frontières et que mon travail soit apprécié», nous dit-elle. Ivanka Trump rejoint ainsi une liste qui compte «Beyoncé, Barbara Streisand, Will Smith ou encore la franco-libanaise Léa Salamé», tous habillés par la créatrice originaire de Salé.

Fadila El Gadi a baigné dès son enfance dans le monde des tisserands de la médina. Au début des années 90, elle débute des cours de broderie à Rabat, et ouvre très jeune sa première boutique, place Pietri. Sa rencontre, quelques années plus tard avec un certain Yves Saint-Laurent à Tanger lancera véritablement sa carrière.

Qu’ils soient à Paris, Genève, Bruxelles, Marrakech ou Tanger, tous les points de ventes de Fadila El Gadi s’approvisionnent dans ses ateliers à Salé. En 2014, elle a fondé le Centre des Arts de la broderie à Salé qui initie des jeunes issus de milieux défavorisés et en échec scolaire aux arts de la broderie.

Les contenus liés

Les articles à la une