Plus de résultats
En ce moment
Province d’Essaouira : Le Souverain lance plusieurs projets pour renforcer l’ac…
Activités Royales

Province d’Essaouira : Le Souverain lance plusieurs projets pour renforcer l’accès à l’eau potable

2M.ma2M.ma

En plus de l’inauguration du barrage « Moulay Abderrahmane » (920 MDH) et du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre «Ksoub» (238 MDH) à l’aval du nouveau barrage, le Souverain a procédé au lancement de projets d’eau potable concernant la réalisation d’une station de traitement des eaux du barrage de "Moulay Abderrahmane" et de la pose de conduites d’adduction de ses eaux (135 MDH), et un projet de renforcement de l’accès à l’eau potable en milieu rural d’un montant de 192 MDH.

Ces projets s’inscrivent en droite ligne des objectifs du Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027 qui vise la consolidation et la diversification des sources d’approvisionnement en eau potable, l’accompagnement de la demande pour cette ressource inestimable, la garantie de la sécurité hydrique et la lutte contre les effets des changements climatiques.

Ils contribueront au renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville d’Essaouira et des régions avoisinantes, à la préservation de la nappe phréatique de la province, la protection des zones et infrastructures situées à l’aval du barrage "Moulay Abderrahmane" contre les inondations, à l’augmentation de la superficie agricole irriguée et de la capacité de production agricole, ainsi qu’au désenclavement des populations locales.

Parallèlement à ces projets, un programme de renforcement et de sécurisation de l'alimentation en eau potable de la population urbaine et rurale de la province d’Essaouira est également en cours d’achèvement et devra bénéficier à plus de 258.000 personnes à l’horizon 2030.

Ce programme a permis, jusqu’à présent, l’alimentation de quatre communes rurales avoisinantes au barrage «Moulay Abderahmane», grâce à la réalisation d’une station de traitement des eaux du barrage d'une capacité de 250 l/s et la pose de conduites d’adduction de ses eaux, l’ensemble pour une enveloppe budgétaire globale de 135 MDH.

Des projets sont également en cours, au titre de ce même programme, pour l’approvisionnement de 12 communes à partir de la nappe de Meskala (192 MDH), alors que des projets d’approvisionnement de 8 communes sont en phase d’étude.

Les contenus liés

Les articles à la une