Plus de résultats
En ce moment
Propos misogynes de Adil Miloudi sur CHADA TV: l'émission suspendue par la HACA
Télévision

Propos misogynes de Adil Miloudi sur CHADA TV: l'émission suspendue par la HACA

DR
2M.ma2M.ma

Comme annoncé ce mercredi matin par 2m.ma, le Conseil Supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA), instance délibérante de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), a rendu sa décision concernant les propos misogynes du chanteur Adil Miloudi sur Chada TV.

L'émission "Kotbi Night" animée par Imad Kotbi et diffusée sur Chada TV, a été suspendue pour trois semaines. Une sanction qui survient suite à une auto-saisine de la HACA et une réunion de son CSCA, mardi 17 septembre à Rabat.

"Le Conseil Supérieur a également ordonné à l’opérateur de diffuser et de donner lecture sur son antenne du communiqué relatif à la sanction, à l’heure habituelle de diffusion de ladite émission", peut-on lire dans le communiqué du département, parvenu ce matin à 2m.ma.

La décision de la HACA, "sera également publiée au Bulletin Officiel, est motivée par le relevé,dans l’émission du 3 juillet 2019 de l’émission Kotbi Tonight,d’un ensemble de manquements aux dispositions légales et réglementaires applicables à la communication audiovisuelle, en particulier celles relatives à la lutte contre la violence à l’égard de la femme, à l’obligation de maîtrise d’antenne et à la responsabilité éditoriale de l’opérateur", note le département dirigé par Latifa Akharbach.

le CSCA estime que les propos tenus par Adil Miloudi "constituent une apologie de la violence à l’égard de la femme, une incitation expresse à cette violence, présentée de manière positive comme un attribut de la virilité et une manifestation de l’affection, voire même un comportement recommandable pour la consolidation des liens conjugaux". Et de rajouter, "ces propos portent également atteinte à la dignité de la femme, la déshumanisent et en font un « objet de propriété » et un être soumis que l’homme peut traiter à sa guise."

En juin dernier, Adil Miloudi, invité sur le plateau de l’émission, en compagnie de l’acteur français Sami Naciri, avait tenu des propos extrêmement sexistes et misogynes. « Un homme qui ne frappe pas sa femme n’est pas un homme. », a-t-il balancé. Et de poursuivre: « Un jour j’ai tabassé ma femme en Espagne, il m’ont mis en garde à vue avant de me relâcher. Au Maroc ces choses-là sont tout à fait normales ».

L'extrait durant lequel le chanteur tenait ces propos a récemment fuité sur le réseaux sociaux. Dans la foulée, la HACA s'est autosaisie, le 8 septembre dernier, suite à la réapparition de la vidéo. 

Les contenus liés

Les articles à la une