Plus de résultats
En ce moment
Prix du Maroc du livre 2019: découvrez les lauréats...
Littérature

Prix du Maroc du livre 2019: découvrez les lauréats...

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

 Le Prix du Maroc du livre 2019, qui souffle cette année sa 51è bougie, a été remis vendredi la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) à Rabat.

Organisée par le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, en présence notamment d'André Azoulay, conseiller de SM le Roi, de l'Historiographe du Royaume et Porte-parole du Palais Royal, Abdelhak Lamrini, des représentations diplomatiques accréditées au Maroc, ainsi que d’imminentes personnalités du monde de la politique et de la culture, la cérémonie de remise des prix a constitué une occasion pour mettre en exergue les efforts des différents lauréats dans les domaines de la création, de la littérature, de la recherche et de la traduction.

Ainsi, le prix de la catégorie poésie a été attribué, ex-æquo, à Mustapha Melh pour son recueil "La ouwabbikho ahadane" ("Je ne blâme personne") et à Rachid Khaless pour son livre "Guerre totale suivi de vols, l’éclat".

Le prix de la narration a été décerné à Abderrahim Jiran pour son œuvre "Al Hajar wa Al Baraka " ("La Pierre et la Baraka"), alors que le prix de la Création littéraire amazighe a été remporté par l’écrivaine Moulaid El Adnani, pour son livre "Inadin n oudan" ("le rappel des nuits").

Dans la catégorie du Livre pour jeunes et enfants, le prix a été décerné à Mohamed Said Soussan, pour "Huria mina Samaa", tandis que le prix des Sciences sociales a été attribué, ex-æquo, à Ayad Ablal, pour son livre "Al Jahl Almourakkab, Addin, Attadayyun wa ichkaliyat almouataqad addini fi al alam al arabi" ("L’ignorance complexe, religion, religiosité et la problématique religieuse dans le monde arabe"), et à Khalid Zakri pour son œuvre "Modernités arabes, de la modernité à la globalisation".

Le prix Études littéraires, linguistiques et artistiques a été remis à Ibrahim Al Hussein, pour son livre "caricature fi Al Maghrib, alsoukhriya ala mahak almamnou" ("Caricature au Maroc, l’ironie et l’enjeu de l’interdit") et le prix des Études dans le domaine de la culture amazighe à Ahmed El Mounadi pour son livre "Achiir al amazighi al hadith" ("La poésie Amazighe moderne").

De même, le prix de la Traduction a été décerné à Hassan Taleb pour sa traduction du livre "Al Karib al bayid, qarn min alantropolojiya bilmaghrib" ("Le proche et le lointain, un siècle d’anthropologie au Maroc"), de son auteur Hassan Rashik.

S’exprimant à cette occasion, le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba a affirmé que l’organisation du Prix de Maroc du livre, sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, témoigne de la Haute sollicitude dont le Souverain entoure les intellectuels marocains, en reconnaissance à leurs efforts scientifiques et créatifs.

Après un long parcours, le Prix du Maroc du livre est devenu un rendez-vous incontournable pour encourager la création dans ses différentes formes, a souligné M. Abyaba, ajoutant que "gérer le présent et relever les défis de l’avenir d’une manière raisonnable ne peut avoir lieu hors un mouvement de pensée constante, régissant le déroulement de la société".

Le ministre a ajouté que la réalisation de ces objectifs reste tributaire d’une renaissance intellectuelle et créative, à la fois en termes de couverture territoriale nationale et des structures culturelles, ou en donnant à la création, aux penseurs et aux écrivains la place qu'ils se doivent dans la société.

Les jurys du Prix du Maroc du Livre pour l'année 2019 ont examiné un total de 191 publications dans divers domaines créatifs et intellectuels, dont 27 titres poétiques, 38 dans la narration, 27 en sciences humaines, 22 en sciences sociales, 15 dans les études littéraires, linguistiques et artistiques, 10 en culture amazighe, 22 en création littéraire amazighe, 11 titres pour les jeunes et enfants et 19 en traduction.

Le jury de cette édition était présidé par Abdellah Boussouf, tandis que la présidence des jurys dédiés à chaque catégorie a été confiée à Nezha Ben Khayat El Zekari (Sciences sociales), Jamaa Bayda (Sciences humaines), Fatima Tahtah (Études littéraires linguistiques et artistiques et études dans le domaine de la culture amazighe), Abdelkarim Berrechid (narration, création littéraire amazighe et livres pour jeunes et enfants), Ahmed Zniber (poésie) et Abdelkader Sabil (Traduction).
 

Les contenus liés

Les articles à la une