Plus de résultats
En ce moment
Hausse de 85 % de la récolte de la cerise à Sefrou
Agriculture

Hausse de 85 % de la récolte de la cerise à Sefrou

2M.ma2M.ma

La saison des cerises bat son plein. Premiere ville marocaine productrice de ce fruit rouge très apprécié en période estivale, Sefrou a enregistré cette année une récolte record s’élevant à 2.200 tonnes, en hausse de 85% par rapport à la saison agricole précédente.
Les domaines des cerisiers de la province de Sefrou, étalés sur une superficie totale de 393 Ha, s'accaparent 4,4% des rosacées. On y compte onze variétés du fruit dont cœur de pigeon, bigarreau burlat, bigarreau van et napoléon.

Des domaines qui ont affiché une importante productivité estimée à 12 T/Ha selon les variétés. C'est ce qui ressort des données statistiques communiqués par la direction provinciale d’Agriculture de Sefrou, la veille de son 99è Festival célébrant Hab Al-Moulouk ou grain des rois. 

Cette saison agricole, dont la cueillette des cerises a commencé début mai et se poursuivra jusqu’à fin juillet prochain, a connu une productivité moyenne de 6,5 T par hectare.

La période de cueillette des cerises est une occasion qui génère la création de quelque 21 mille jours d’emploi en milieu rural, soit l’équivalent d’une enveloppe budgétaire de 1,89 million de DH.

Le Plan Maroc vert (PMV) a en effet accordé une importance particulière à la filière des cerisiers, à travers la programmation de deux projets dans le cadre du Pilier II relatifs à l’agriculture solidaire, pour un investissement global estimé à 15 millions de DH.

Ces projets ont consisté en la plantation de 100Ha de cerisiers, l’introduction de nouvelles variétés, l’entretien de 220Ha et l’augmentation de leur productivité, la qualification des agriculteurs à travers des sessions de formation et l’appui des organisations professionnelles en les dotant du matériel et des équipements nécessaires, outre l’encadrement dans le domaine de la commercialisation et de la qualité.

L’appui accordé à l’encouragement de l’investissement privé dans le domaine agricole dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA) a constitué un levier de la croissance de la production, à travers le soutien du coût des plantions des cerisiers, l’appui des équipements hydro-agricoles des domaines et des superficies plantées avec des filets anti-grêle pour les zones menacées.

Selon la DPA, le PMV a eu un impact positif sur la filière des cerisiers dans la province, qui a vu l’accroissement des superficies plantées de 57% et de la productivité de 250%, outre l’émergence des organisations professionnelle et des coopératives chargées de la valorisation du fruit de cerisiers.

 

Les contenus liés

Les articles à la une