Plus de résultats
En ce moment
Pénurie de vitamine C et de Zinc : vers une augmentation des capacités de produ…
Santé

Pénurie de vitamine C et de Zinc : vers une augmentation des capacités de production

Modifié le

Après une ruée sur la vitamine C et le Zinc au mois de septembre, la pénurie de ces deux produits prescrits dans le cadre du protocole thérapeutique pour la prise en charge des patients de la Covid-19, se poursuit dans les pharmacies du Royaume à cause notamment de l’automédication des citoyens.

« Les prévisions des stocks faites par les deux laboratoires chargés de la production de ces produits étaient insuffisantes vu la demande accrue en la matière. Des quantités très limitées sont livrées aux pharmacies une fois par quinzaine face à une forte demande », déclare à 2M.ma, Boubker Bouarich, Président de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc (FNSPM).

Dans ce contexte sanitaire incertain, plusieurs compléments alimentaires à base de zinc et de vitamine C sont apparus sur le marché national, certains existaient déjà mais étaient un peu demandés, vu qu’ils ne font pas partie du circuit pharmaceutique, explique le Président de la FNSPM.

A cet effet, Laprophan, l’un des deux laboratoires assurant la production de la vitamine C au niveau national et le seul chargé de la production du zinc, a augmenté sa capacité de production.

« Nous sommes passés de 50.000 boites par mois à un million. Nous avons mis en place les moyens techniques et logistiques pour atteindre trois millions de boites mensuellement en cas de nécessité », affirme à 2M.ma, Youness Sguiri, Pharmacien responsable à Laprophan, qui estime que cette insuffisance est un phénomène mondial qui n’est pas propre au Maroc et qui est dû principalement à l’effet de panique et à la surconsommation.

« Il est préférable que les pharmacies d’officine exigent une ordonnance avant de céder ces produits pour éviter les ruptures de stock et pour s’assurer que les patients covid-19 y aient accès facilement », ajoute-t-il.

A souligner que les prix des médicaments à base de vitamine C ou de Zinc sont fixés par voie réglementaire selon les dispositions de la circulaire portant fixation des prix de vente de médicaments fabriqués localement ou importés, tandis que les prix des compléments alimentaires sont libres. 

Les contenus liés

Les articles à la une