Plus de résultats
En ce moment
« Paris-Dakhla », l’album hommage au Maroc  qui marque le retour du chanteur fr…
Culture

« Paris-Dakhla », l’album hommage au Maroc qui marque le retour du chanteur français Pep's

2m.ma2m.ma

Une décennie après le fameux tube « Liberta » qui tournait en boucle sur les ondes des radios françaises et sept ans après « Equilibre sauvage », son dernier album, Pep’s revient avec un nouvel album.

Florian Peppuy de son vrai nom signe son retour avec « Paris-Dakhla », un album qui rend hommage au royaume. Sorti le 21 décembre dernier, dans cet album le chanteur invite à voyager vers cette destination du Sahara. Dans ce projet on retrouve le chanteur de 38 ans à travers les dix chansons mixant la pop aux accents reggae, le tout accompagné d’instruments traditionnels africains.

Avec ses musiciens originaires notamment du Mali et du Burkina Faso, le Français conte son voyage dans ce pays. En effet, dans le premier single éponyme, posté sur YouTube, le chanteur parle de son excursion du nord au sud du Maroc. Un single dans lequel on retrouve également quelques mots de darija et dans le clip apparait le champion français de windsurf Sam Estève.

« Cet album porte les couleurs du Maroc. Cela fait dix ans que je parcours le pays, avec un faible pour Dakhla. J’y ai fait construire une petite bicoque où je passe beaucoup de temps chaque année », raconte ce père de deux enfants franco-marocains, Ismaël et Alia, relayé par le Huffpost. Des enfants à qui Pep’s dédie cet album dan lequel deux chansons sont à leur nom.

« J’avais déjà évoqué mon amour pour le Maroc dans ma chanson ‘Voyage’, parue dans mon dernier album », rappelle l’artiste. Dans ce nouvel album, qu’il qualifie de « carnet de route », Pep’s s’est entouré de Jean Lamoot, réalisateur et musicien qui a entre autres travaillé pour le chanteur malien Salif Keita, le chanteur français Alain Bashung et le groupe français Noir Désir.

Ce sont au total 5 ans qui ont été nécessaire au chanteur pour sortir « Paris-Dakhla ». Une période durant laquelle l’homme tenait à marquer une pause dans sa carrière musicale lancée à 19 ans, pour s’occuper de ses enfants. Enfin, même si cet opus a été produit de façon quasi artisanale, l’artiste espère pouvoir le présenter au Maroc lors de festivals ainsi que dans d’autres pays africains.

Les contenus liés

Les articles à la une