Plus de résultats
En ce moment
KONTI F’DAR

Coronavirus en Afrique: Décryptage de l’impact économique, dans Konti F’Dar, ce lundi 6 avril

2m.ma2m.ma
Modifié le

Dans cette édition spécial économie, l’équipe de Konti F’dar vous propose un premier reportage sur les secteurs de l’économie les plus touchés par la crise sanitaire mondiale causée par le coronavirus (Covid-19), ce lundi 06 avril.

Focus sur l’intervention de Mouhamadou Moustapha Ly, Chef économiste au Policy Center for the New South à Rabat sur les éventuelles politiques économiques de relance à adopter au lendemain de la sortie de crise.

Cap vers le Kenya où le secteur de l’agriculture n’a pas échappé à la cruauté du coronavirus. La crise sanitaire frappe de plein fouet la filière de l’horticulture. En raison du confinement, des milliers de roses sont jetées à la poubelle chaque jour en l’absence de commandes.

En Afrique du Sud c’est la pêche qui subit les conséquences de la crise sanitaire mondiale. La capture de homards a enregistré une baisse sans précédent en raison de la chute de la demande chinoise pour ce produit de luxe.

Le tour du web: Arrêt sur image

La vidéo est devenue virale, relayée sur les réseaux sociaux, elle a suscité l’indignation des internautes au Maroc et en Afrique. Il s’agit de propos «injurieux et discriminatoires» proférés sur la chaine française LCI lors d’une intervention proférés par un médecin et un chercheur. Lors d’une intervention sur la chaîne française LC, les deux individus en question ont proposé de réaliser des tests de vaccins contre le coronavirus en Afrique.

Fake News du jour

Le moustique est redouté en Afrique puisque c’est un vecteur du paludisme, infection potentiellement mortelle. Que l’on se rassure, ies moustiques ne serait pas responsable de la transmission du coronavirus contrairement aux rumeurs propagées sur la toile.

Le choix de la rédaction : le dessin de Fatima EDDERBALI

Pour finir, une petite lueur d’espoir à travers un dessin réalisé par Fatima EDDERBALI sur une musique spécialement composée par le trompettiste marocain Hamza BENNANI SMIRES.

 

Les contenus liés

Les articles à la une