Plus de résultats
En ce moment
Nouveaux horaires scolaires: Amzazi réagit aux contestations des élèves
Education

Nouveaux horaires scolaires: Amzazi réagit aux contestations des élèves

Alors que la reprise des études s'est déroulée le mercredi 7 novembre selon les horaires habituels, des dizaines d'élèves de plusieurs villes ont quitté les bancs de l'école dans  divers établissements scolaires, en signe de protestation contre les horaires appliqués suite au maintien de l'heure GMT + 1. Une hargne qui parait injustifiée selon le ministre de le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi.

Dans une déclaration faite ce jeudi matin en faveur de plusieurs supports médiatiques, Said Amzazi a affirmé que depuis la reprise des cours mercredi, son département plongeait dans une confusion profonde.

"Nous n'arrivons pas à cerner de manière effective les doléances des élèves. S'ils s'opposent à l'horaire d'entrée fixé à 09 heures, qu'ils nous informent. Nous sommes ouverts aux discussions" a t-il réagi pour la première fois. 

En effet, en dépit des mesures prévues pour une meilleure organisation des horaires scolaires, de façon à permettre aux élèves d’effecteur leurs déplacements dans la lumière du jour, et ce en concertation étroite avec les représentants des fédérations des parents d’élèves, des syndicats de l’enseignement, de l’alliance de l’enseignement privé et de la fédération marocaine de l’enseignement et de la formation privée, le ministère ne trouve toujours pas d'explication aux protestations d'étudiants qui se sont traduites ces dernières 24 heures par des abondons des cours dans plusieurs établissements scolaires publics et privés. 

Sensés être pratiqués à compter du lundi 12 novembre, les nouveaux horaires arrêtés par le département d’Amzazi  seront de 9h00 à 13h00 le matin et de 15h00 à 17h00 l’après-midi, L'idée étant d’adapter l’horaire scolaire avec la décision de maintenir l’heure légale. 

Amzazi a par ailleurs souligné que le retrait définitif de l'heure d'été n'était pas du ressort de son ministère mais serait plutôt liée au gouvernemnt, précisant que la mission de son département consistait à l'adaptation de l'heure scolaire à fuseau horaire GMT +1.

 

Les contenus liés

Les articles à la une