Plus de résultats
En ce moment
Nador: Un dangereux récidiviste arrêté par les services de la DGSN et de la DGS…
Criminalité

Nador: Un dangereux récidiviste arrêté par les services de la DGSN et de la DGST, une arme à feu saisie

DGSN
2M.ma2M.ma

Un récidiviste soupçonné de tentative d'homicide volontaire, de constitution d'une bande criminelle, d'organisation de l'immigration clandestine et de  trafic de drogues et de psychotropes a été arrêté ce mercredi dans la commune d'Al Aroui, dans la province de Nador. Le mis en cause a été difficilement maîtrisé par les éléments de la police. 

 Les services de la brigade de la police judiciaire de Nador, en coordination étroite avec ceux de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont arrêté, mercredi matin, un individu de 31 ans, soupçonné d'implication dans une tentative d'homicide volontaire à l'arme à feu. Le mis en cause a été arrêté en compagnie d'un autre individu de 25 ans, à bord d'une voiture immatriculée à l'étranger dans une station de services dans la blanlieue de la ville de Laroui en flagrant délit de possession d'un pistolet de calibre 9mm et de 39 balles, outre une somme d'argent, indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) parvenu à 2M.ma. L'individu a  opposé un résistance farouche pendant son arrestation avant que le groupe d'intervention spécial ne réussisse à le maîtriser.


Le prévenu faisait l'objet de 21 avis de recherche lancés par les services de Sûreté nationale, de la gendarmerie royale de Nador et Beni Ensar, ainsi que par la brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) et ce pour son implication présumée dans la constitution d'une bande criminelle et vols avec violence, organisation de l'immigration illégale, faux et usage de faux, tentative d'homicide volontaire à l'aide de l'arme à feu dans le cadre d'un règlements de comptes liés au trafic de drogues, explique le communiqué.

Le suspect principal et son complice ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous le supervision de parquet compétent en vue de déterminer tous les actes criminels qui lui sont reprochés, ainsi que ses liens éventuels avec les réseaux de trafic international de drogues et de psychotropes, indique la même source.

Elle conclut que l'arme saisie a été remise au laboratoire de la police technique pour besoin d'expertise balistique, en vue de vérifier si ce pistolet aurait été utilisé dans des crimes.

Les contenus liés

Les articles à la une