Plus de résultats
En ce moment
Modèle de développement: Le PRV plaide pour le parachèvement de l'édification d…
Modèle de développement

Modèle de développement: Le PRV plaide pour le parachèvement de l'édification démocratique et institutionnelle

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Le Parti de la Renaissance et de la Vertu (PRV) a plaidé, vendredi 14 février à Rabat, pour le parachèvement de l'édification démocratique et institutionnelle et pour la lutte contre la corruption, en tant que socles du nouveau modèle de développement au Maroc.

Dans un mémorandum relatif nouveau modèle de développement, présenté lors d'une réunion tenue en présence du secrétaire général, des membres du bureau politique et de partisans, le PRV propose un certain nombre de fondements, qui s'articulent autour de la poursuite de l'investissement dans la stabilité, la promotion du capital humain comme un des objectifs de développement, le parachèvement du processus démocratique et la lutte contre la corruption sous toutes ses formes.

Le parti estime que ce nouveau modèle de développement doit répondre à un certain nombre de déterminants juridiques, parmi lesquels l'adoption de la dimension et de la justice territoriales, la déconcentration administrative, la mise en place de reformes pour un système fiscales efficace et l'encouragement de l'investissement, à travers la mise en œuvre d'une nouvelle charte en la matière.

Il appelle également à la réforme du système judiciaire, au développement du secteur de l'agriculture et du tissu industriel, à travers le soutien des petites et moyennes entreprises, à la promotion de l'investissement public et à l’intégration de la dimension régionale dans la dynamique de développement, avec l'adoption d'un modèle de développement spécifique au monde rural.

Dans cet ensemble de recommandations, qui résultent d'une suite de réunions auxquelles le PRV a invité des experts de différentes spécialités, l'accent est également mis sur la promotion de l'emploi et la lutte contre le chômage, une question au sujet de laquelle le parti recommande la création annuellement de 200.000 emplois, dont 150.000 résultant directement de la croissance économique et 50.000 résultant de la promotion de l'entreprenariat, ainsi que sur le maintien des équilibres macroéconomiques et des équilibres extérieurs.

Le mémorandum met, également, en avant la préservation de l'environnement et le soutien du développement durable, la lutte contre la pauvreté, la simplification de l'accès aux services sociaux de base, l'amélioration de l'offre de santé, ainsi que la promotion d'un enseignement de qualité et adapté au marché du travail

Les contenus liés

Les articles à la une