Plus de résultats
En ce moment
Maroc/UE: Bilan à mi-parcours à Rabat du jumelage institutionnel pour le renfor…
Communication

Maroc/UE: Bilan à mi-parcours à Rabat du jumelage institutionnel pour le renforcement de la communication

2M.ma2M.ma
Modifié le

Le bilan à mi-parcours du jumelage pour le renforcement institutionnel du ministère de la Culture et de la Communication et de ses partenaires de l'audiovisuel et de la communication, a été présenté lundi à Rabat dans le cadre de la mise en œuvre du programme "Réussir le statut avancé".

Présenté par quatre chefs de projet issus du Maroc, de la France, de l'Espagne et de l'Italie, ce jumelage vise à accompagner le ministère ainsi que le Centre cinématographique marocain (CCM), l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication (ISIC) et l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel et du Cinéma (ISMAC), dans leurs politiques de soutien au développement du secteur de l’audiovisuel et de la communication. 
S'exprimant à cette occasion, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laarej a indiqué que cette rencontre s'inscrit dans le cadre des relations stratégiques entre le Maroc et l'Union européenne visant le renforcement des ressources humaines et du domaine de la communication et de l'audiovisuel. Il a également souligné l'importance de l'accompagnement des médias et des acteurs de la communication et de l'information des mutations technologiques qui surviennent dans le monde. "Il s'agit d'évaluer le bilan à mi-parcours du jumelage institutionnel afin de mettre le point sur les grands axes essentiels de ce programme ainsi que sur les fondements sur lesquels nous allons travailler surtout au niveau des ressources humaines", a-t-il ajouté. Pour sa part, Claudia Wiedey, ambassadeur de l'Union Européenne au Maroc a relevé dans une déclaration à la presse, que le domaine de la communication et de l'information est en pleine mutation nécessitant un accompagnement solide.

"L'ambition est de faire face aux défis mondiaux en renforçant les capacités des partenaires marocains en termes de stratégie, d'organisation, de ressources humaines, de compétences et d'outils et ce à travers l'expertise des trois État-membres à savoir la France, l'Espagne et l'Italie, en plus d'établir un environnement réglementaire et professionnel conforme aux standards internationaux", a-t-elle expliqué.

Ce programme se décline en quatre composantes essentielles, à savoir la consolidation de la programmation stratégique sectorielle, le renforcement des compétences spécifiques du ministère de la communication et du CCM pour l'encadrement et le soutien sectoriels, la consolidation des compétences pédagogiques, techniques et technologiques de l'ISIC et de l'ISMAC ainsi que celles du ministère de la Communication et du CCM et outils techniques dans la conservation des archives.

Selon les chefs de projet, un total de 64 missions ont été effectuées jusqu'à maintenant par 78 experts français, italiens et espagnols, représentant ainsi 287 jours d'expertise pour 118 bénéficiaires.

S'agissant des premières recommandations établies, les experts ont mis la lumière sur les conditions de mise en place d'un dispositif similaire au système des crédits européens ECTS, sur le renforcement de la pratique dans le cursus des deux écoles et la mise en place d'un tronc commun transversal à toutes les licences de l'ISMAC, ainsi que sur les préconisations concernant le développement de la recherche et des réflexions sur l'offre de master à l'ISIC. Plusieurs thématiques ont été débattus lors de cette rencontre, notamment sur l’expérience marocaine et les pratiques européennes et les grands enjeux actuels en matière de régulation, de formation, d’accompagnement et de soutien au secteur de l’audiovisuel et de la communication.

Le Ministère de la Culture français est le partenaire principal de ce jumelage, accompagné par l’Autorité Italienne de régulation du secteur de la communication (AGCOM) et le Ministère de la Culture du gouvernement de la Catalogne en Espagne.

Les contenus liés

Les articles à la une