Plus de résultats
En ce moment
Maroc-Sénégal: Des relations "privilégiées" cristallisant la réussite d'une coo…
Diplomatie

Maroc-Sénégal: Des relations "privilégiées" cristallisant la réussite d'une coopération Sud-Sud (Nasser Bourita)

2M.ma2M.ma

Les relations entre le Maroc et le Sénégal se démarquent par une "communauté de destin" qui cristallise la réussite d'un modèle de coopération Sud-Sud, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Nasser Bourita.


Les liens "excellents" entre le Maroc et le Sénégal se distinguent par leur caractère "spécial" et ne sont pas seulement marqués par un héritage spirituel et de simples aspects diplomatiques mais par une "communauté de destin "cristallisant la réussite d'un modèle de coopération Sud-Sud et gagnant-gagnant, a tenu à souligner M. Bourita lors d'un point de presse conjoint, à l'issue de ses entretiens avec le ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, M. Amadou Ba. 


Il a, en outre, fait observer que ces liens unissant les deux pays sont "indéfectibles", notant que la visite du diplomate sénégalais s'inscrit dans le cadre du raffermissement de ces rapports et de la tradition de consultation politique.


"Les deux peuples se souviennent du discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI depuis Dakar en novembre 2016 a l'occasion du 41ème anniversaire de la Marche Verte", a relevé M. Bourita, insistant que le choix de ce lieu n'est pas "anodin" puisque les Marocains se sentent chez eux au Sénégal.


Il a rappelé, dans ce sens, les huit visites que le Souverain avait effectuées au Sénégal, "ce qui représente le plus grand nombre de visites effectuées par SM le Roi à un pays africain". 


Par ailleurs, M. Bourita a souligné l'importance de tenir la prochaine session de la Grande commission mixte de Coopération (GCMC), considérée comme un mécanisme de coopération bilatérale, à une date et à un lieu qui seront convenus d'un commun accord.


Il s'est également arrêté sur la nécessité d'accélérer la mise en œuvre des différents accords conclus entre les deux pays et d'identifier d'autres opportunités de coopération et d'investissement dans divers domaines.  Ces entretiens ont été l'occasion de passer en revue les différentes facettes de coopération entre les deux pays et de faire part d'"une profonde satisfaction" quant aux progrès accomplis en matière de coopération, notamment dans les domaines de la santé, de l'agriculture, des transports, de la pêche et de la diplomatie, a conclu M. Bourita.

Les contenus liés

Les articles à la une