Plus de résultats
En ce moment
L'UE célèbre la fête de l'Europe avec le secteur privé marocain
Casablanca

L'UE célèbre la fête de l'Europe avec le secteur privé marocain

2M.ma/Map2M.ma/Map

La Banque européenne d'investissement (BEI) et la délégation de l'Union européenne (UE) au Maroc, en coopération avec l'union des chambres de commerce et d'industrie européennes (EuroCham Maroc), ont célébré, mercredi soir à Casablanca, la fête de l'Europe avec le secteur privé européen et marocain.

Tenue en présence de l'Ambassadeur de l'UE au Maroc, Claudia Wiedey, de la représentante de la BEI au Maroc, Anna Barone et du président d'EuroCham Maroc pour l'année 2019, Mazen Sowan, cette cérémonie a été l'occasion d'annoncer le renforcement de l'action de l'ensemble des parties en faveur du secteur privé afin de mieux répondre aux besoins de financement et de développement des entreprises marocaines.

« Nous avons consacré cette réception au secteur privé parce qu'il fait partie de nos axes de coopération les plus importants », a dit Wiedey à cette occasion, soulignant que le secteur privé est un partenaire privilégié au sein des relations Maroc-UE.

« L'UE fête chaque année son unité à travers la commémoration de la déclaration de Robert Schuman, déclaration considérée comme le moment fondateur du projet européen », a-t-elle poursuivi, estimant que les européens doivent avoir la capacité à façonner et à projeter dans l’avenir leur modèle de civilisation.

Dans ce sens, Wiedey a relevé que le multilatéralisme est la seule option viable dans un monde en constant mouvement. « Ce n'est qu'ensemble que nous pourrons agir sur la marche de l'histoire », a-t-elle soutenu, notant que l'avenir de l'Union européenne passe par plus d'unité, plus de solidarité, plus d'échanges et plus de partenariats.

En termes de partenariat, celui qui a été construit depuis des décennies avec le Maroc est singulier à plus d'un titre, a souligné Wiedey, se félicitant de la relance de ce partenariat concrétisée notamment par la visite récente au Maroc de la Haute représentante de l'Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la commission européenne Federica Mogherini, au lendemain de l'approbation de l'accord agricole par le Parlement européen.

Et d'ajouter que l'UE accompagne le Royaume dans ses politiques et réformes ayant pour objectif d'améliorer le cadre réglementaire et le climat des affaires, de faciliter les échanges, de renforcer la compétitivité des entreprises et, in fine, de créer des emplois et une croissance durable et bénéfique pour tous.

« Le soutien que nous apportons vise à accompagner l'intégration dans les chaînes de valeur et les écosystèmes internationaux, à accélérer la transformation structurelle de l'économie, à favoriser l'émergence et une plus grande contribution des petites et moyennes entreprises, et accompagner la transition vers une économie verte », a précisé Wiedey.

L'UE, a-t-elle fait savoir, accompagne également la future stratégie nationale pour l'inclusion financière et contribue à l'amélioration de l'accès au financement des entreprises marocaines, à travers plusieurs lignes de financement dont la mise en œuvre est confiée aux institutions financières européennes telles la BEI.

Parallèlement, Wiedey a relevé que l'UE est, aussi de loin, le plus grand marché extérieur pour le Royaume, puisque les échanges en 2018 se sont chiffrés à plus de 39 milliards d'euros, soit 60% du commerce extérieur marocain.

« Nous devons consolider les acquis et concrétiser les finalités du statut avancé pour arriver à nous projeter vers l'avenir, en usant de toutes les possibilités et les outils à notre disposition pour repenser le modèle du partenariat Maroc-UE », a-t-elle recommandé, estimant que ce partenariat doit s'orienter vers l'Afrique et que le Maroc a pour vocation d'être ce lien incontournable entre les deux continents.

Elle a, en outre, insisté sur un travail collectif entre UE, BEI et EuroCham Maroc pour faire en sorte que la relance du partenariat Maroc-UE soit porteuse d'encore plus de prospérité partagée.

De son côté, Barone a souligné que cette célébration revêt un caractère particulier puisqu'elle intervient dans un contexte très favorable et prometteur pour les relations Maroc-UE.

Elle a, par ailleurs, rappelé que, depuis sa création en 1958, la BEI a contribué au développement du marché durable européen et sa mission n'a cessé d'évoluer au fil des années pour intervenir à l'extérieur des frontières européennes.

« Après plus de 60 ans d'existence, le modèle de la BEI a fait ses preuves, permettant à la banque de se positionner comme premier prêteur multilatéral dans le monde, avec comme principaux objectifs soutenir les économies, favoriser la création d'emplois et promouvoir l'égalité », s'est-elle félicitée, précisant que lors de cette dernière décennie, la banque a financé plus de 16 milliards d'euro dans la région, dont un montant de près de 5 milliards pour le Maroc dans divers domaines notamment l'industrie, l'énergie, l'agriculture.

 

Les contenus liés

Les articles à la une