Plus de résultats
En ce moment
L'ONU inquiétée par la crise alimentaire au Zimbabwe
Agriculture

L'ONU inquiétée par la crise alimentaire au Zimbabwe

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Le Programme Alimentaire Mondial des Nations unies (PAM) a exprimé son inquiétude face à l'aggravation de la crise alimentaire qui frappe le Zimbabwe, en raison de la sécheresse sévère qui sévit dans le pays.

La situation au Zimbabwe n'a pas changé et s’aggrave avec le manque d’aide, a indiqué le directeur national du PAM au Zimbabwe, Eddie Rowe, notant que le pays ne dispose pas de quantités suffisantes de maïs pour répondre aux besoins des populations affectées.

Le ministre zimbabwéen de l'Agriculture, Perence Shiri, a, pour sa part, fait état de manque grave de produits alimentaires, tout en concédant que le pays «n'est pas menacé de famine".

Le Zimbabwe, qui fait partie des pays les plus touchés par l’insécurité alimentaire, souffre de sa pire crise économique depuis une décennie, avec une inflation à trois chiffres, des coupures continues du courant et des pénuries de dollars américains, de médicaments et de carburants qui ont ravivé les souvenirs de l'hyperinflation de 2008 sous l’ancien président Robert Mugabe.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations-Unies (OCHA) a indiqué récemment que quelque 6,7 millions de Zimbabwéens ont besoin d’une aide humanitaire urgente.

Selon le Bureau pas moins de 1,6 million de personnes sont confrontées à une grave situation en raison de la sécheresse, des mauvaises récoltes, des séquelles du cyclone Idai et des défis macroéconomiques que connait le pays.

La sécheresse a affecté la récolte de maïs dans le pays qui devrait chuter de moitié cette saison. Elle a également détruit les pâturages dans plusieurs régions et causé la mort de milliers de bétails. Plus de 4.500 bovins sont morts dans la province méridionale de Matabeleland, et plus de 2.000 dans la province des Midlands (centre du pays).

Les contenus liés

Les articles à la une