Plus de résultats
En ce moment
L'ONU appelle à promouvoir le rôle et les droits des femmes au sein de la famil…
Femmes

L'ONU appelle à promouvoir le rôle et les droits des femmes au sein de la famille

2M.ma2M.ma

Constatant que la violation des droits humains fondamentaux et les inégalités entre les sexes perdurent au sein de la famille, l’organisation des Nations-Unies a appelé à promouvoir le rôle et les droits des femmes, dans un rapport rendu public mardi à New York.

Intitulé "Le progrès des femmes dans le monde 2019-2020: les familles dans un monde en changement", le rapport entend montrer que les familles, dans toute leur diversité, peuvent être des promotrices cruciales de l’égalité des sexes, à condition que les décideurs mettent en œuvre des politiques fondées sur les conditions réelles dans lesquelles les personnes vivent aujourd'hui, avec les droits des femmes comme élément central, a expliqué, lors d’une conférence de presse, Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU-Femmes, auteur de cette étude.

Le rapport fait ressortir la diversité des familles qui existent à travers le monde et fournit des recommandations solides visant à garantir que les lois et les politiques soutiennent les familles d'aujourd'hui et répondent aux besoins de tous leurs membres, surtout des femmes et des filles.

Parmi les tendances qui ont été observées figure notamment l’âge du mariage qui a augmenté dans toutes les régions, alors que les taux de natalité ont baissé et que les femmes bénéficient d’une autonomie économique accrue. Un peu plus d’un tiers des ménages est aussi constitué de couples avec des enfants, et les familles élargies sont presque aussi courantes (27%).

L’étude montre aussi que les familles peuvent générer des conflits, des inégalités et, trop souvent, de la violence. 

Si les femmes continuent d'entrer sur le marché du travail en grand nombre, le mariage et la maternité diminuent toutefois leurs taux de participation à ce marché, ainsi que les revenus et les avantages qui en découlent, selon la même source.

A l’échelle mondiale, un peu plus de la moitié des femmes mariées âgées de 25 à 54 ans font partie de la population active, contre 96% des hommes. L’un des principaux facteurs qui font subsister ces inégalités tient au fait que les femmes continuent à assurer trois fois plus de soins et de travaux domestiques que les hommes, lorsque ces soins et travaux ne peuvent être accomplis par des tiers à un coût abordable.

Les contenus liés

Les articles à la une