Plus de résultats
En ce moment
Les Polonais aux urnes pour les législatives, les conservateurs au pouvoir donn…
Elections législatives

Les Polonais aux urnes pour les législatives, les conservateurs au pouvoir donnés favoris

2M.ma2M.ma

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche en Pologne pour les élections législatives, un scrutin que le parti conservateur Droit et Justice (PiS) actuellement au pouvoir devrait remporter. Les électeurs polonais devront élire leurs 460 députés et leurs 100 sénateurs pour un mandat de quatre ans.

Les forces politiques en Pologne avancent en cinq blocs compacts, dont les intentions de vote n'ont pratiquement pas évolué depuis plusieurs semaines, en dépit d’une campagne mouvementée.

Les conservateurs du PiS (Droit et justice), au pouvoir depuis 2015 et largement favoris, sont crédités de 41 % à 45 % des voix, la Coalition civique (KO), centriste, de 23 % à 26 % des voix, et la liste d’union de la gauche de 11 % à 14 %.

Quant au parti paysan du PSL et à l’extrême droite, ils pourraient également franchir le seuil d'éligibilité de 5% des suffrages.

En place depuis 2015, le parti Droit et Justice (PiS) a cherché à mobiliser surtout les couches défavorisées dans les campagnes, exaltant les valeurs familiales et promettant d'augmenter des allocations et le salaire minimum tout en réduisant les impôts.

Après avoir réussi le pari de lancer un programme social généreux lors de son mandat, le PiS a l'intention de mettre en place "un modèle polonais d’Etat-providence" où l’octroi de généreuses prestations sociales sera maintenu voire renforcé.

Le parti conservateur puise sa force dans la bonne santé de l’économie polonaise. Avec une croissance du PIB à plus de 4 % par an depuis plusieurs années, un taux de chômage de moins de 5 % , la Pologne affiche sur une grande réussite économique.

Grâce notamment à cette redistribution généreuse qui explique en grande partie la popularité du PiS, notamment dans les campagnes et les villes moyennes, le parti mobilise mieux son électorat, contrairement à l’opposition qui peine à livrer un discours cohérent concernant les questions sociales et à présenter un programme politique défini.

La campagne électorale a été émaillée de plusieurs "affaires", compromettantes pour certains cadres du PiS mais elles n'ont cependant pas affaibli le parti pouvoir ni terni son image sur la scène intérieure.

En 2015, après sept années dans l’opposition, le PiS avait remporté la première majorité absolue au Sejm depuis la fin du communisme. Il a enchaîné les succès aux municipales et aux élections européennes avec plus de 45 % des voix.

Mais selon certains sondages, la majorité absolue pourrait cette fois-ci leur échapper, seule forme de succès envisageable pour l'opposition.

Ouverts à 7 heures du matin (5H00 GMT), les bureaux de vote doivent fermer à 21H00 (19H00 GMT) et des résultats approximatifs doivent être annoncés immédiatement après grâce aux sondages de sortie des urnes.

Les contenus liés

Les articles à la une