Plus de résultats
En ce moment
Le Vietnam parmi les cinq principaux marchés mondiaux de YouTube
Communication

Le Vietnam parmi les cinq principaux marchés mondiaux de YouTube

2M.ma/Agences2M.ma/Agences

Le Vietnam fait partie des cinq plus grands marchés mondiaux de YouTube, a déclaré un représentant du site de partage de vidéos.


Les cinq principaux marchés de la plate-forme de partage de vidéos sont tous des pays asiatiques, à savoir l’Inde, l’Indonésie, le Japon, la Thaïlande et le Vietnam, a indiqué Ajay Vidyasagar, directeur régional de YouTube pour la région Asie-Pacifique, cité samedi par la presse locale.


Le responsable a fait savoir que ces marchés ont affiché des taux de croissance très élevés, ajoutant que la consommation mobile a contribué à cette performance de la région.


Les Vietnamiens passent environ sept heures par jour en ligne, dont 2,5 heures en moyenne sur les réseaux sociaux. Selon un rapport publié en 2018 par We Are Social, YouTube est le deuxième site le plus consulté au pays avec un taux d'utilisation de 59%, derrière Facebook avec 61%.


Quelque 73% de la population vietnamienne utilise des téléphones mobiles, dont 42% des smartphones et 50 millions de personnes utilisent les médias sociaux mobiles, selon un récent rapport de la société de publicité numérique vietnamienne, Adsota.


Malgré les nouveaux développements en matière de technologie de connectivité à l’internet mobile haut débit susceptible de rendre le contenu vidéo plus accessible aux utilisateurs, le Vietnam envisage également de resserrer les conditions pour les entreprises technologiques opérant dans le pays, notamment Google, qui a acquis YouTube pour 1,65 milliard de dollars en 2006.


En vertu de la loi sur la cybersécurité du pays, qui est entrée en vigueur cette année, les entreprises de technologie locales et étrangères devraient ouvrir des bureaux de représentation au Vietnam et stocker les données des utilisateurs vietnamiens localement.


Les entreprises sont également tenues par la loi de soumettre les données des utilisateurs au ministère de la Sécurité publique dès réception d’une demande écrite, dans les cas où une infraction à la loi sur la cybersécurité est détectée.

Les contenus liés

Les articles à la une