Plus de résultats
En ce moment
Le récap foot du week-end (Vidéos)
Football

Le récap foot du week-end (Vidéos)

DR
2M.ma2M.ma

Compétitions africaines des clubs, Liga, Premier League... voici le récap du foot du week-end. Tour d'horizon. 

Raja rafraîchi, le WAC tenu en échec

Le Wydad de Casablanca a été tenu en échec à domicile face au club sud-africain Mamelodi Sundowns (0-0), au terme d'un match comptant pour la deuxième journée du Groupe C de la Ligue des Champions de la CAF, disputé samedi soir sur la pelouse du complexe sportif Mohammed V à Casablanca.

Les hommes de Zoran Manojlovic, qui cherchaient une première victoire lors de cette compétition, ont raté le coche face à un adversaire coriace qui a failli ouvrir la marque à plusieurs reprises. Tout au long de la rencontre les Wydadis ont multiplié les attaques sans parvenir à ouvrir le score et décrocher à domicile les trois points tant attendus. Au terme de la rencontre, Mamelodi Sundowns conserve sa place à la tête du groupe C (4 points) tandis que l'Union Sportive Medina d'Alger et le WAC occupe la deuxième place avec deux points. Pour sa part, le Petro Atletico de Luanda est lanterne rouge avec un point.

De son côté, le Raja de Casablanca (RCA) s'est imposé en déplacement face au club congolais de l'Association Sportive Vita Club (0-1), au terme d'un match comptant pour la deuxième journée du Groupe D de la Ligue des Champions de la CAF, disputé vendredi au stade des Martyrs à Kinshasa en République démocratique du Congo. Après une première mi-temps sans réalisations, les hommes de Jamal Sellami vont ouvrir le score à la 48è minute sur une belle frappe de Soufiane Rahimi.

Les Verts, qui auraient pu doubler la mise à plusieurs reprises, ont conservé leur avantage jusqu’au sifflet final et réussi à décrocher les trois précieux points à l'extérieur. Au terme de cette rencontre, le RCA rejoint provisoirement la Jeunesse sportive de Kabylie et l'Espérance de Tunis à la tête du classement avec trois points en attendant l'autre rencontre du même groupe qui opposera ce soir ces deux clubs tunisien et algérien. Pour sa part, l'AS Vita club est lanterne rouge avec zéro point.

Lors de la troisième journée qui se disputera le 27 décembre au complexe sportif Mohammed V à Casablanca, le Raja affrontera la JS de Kabylie.

Bonnes affaires pour Berkane et Agadir

 La Renaissance de Berkane et le club zambien de Zanaco se sont quittés sur un nul (1-1), au terme d'un match comptant pour la deuxième journée du Groupe C de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), disputé dimanche au Sunset Stadium de Lusaka, en Zambie.

Les hommes de Tarik Sektioui ont ouvert le score dès la 15è minute du jeu sur un but de Djibril Ouattara avant que Charles Zulu n'égalise pour le compte du club zambien à la 25è minute.

Au terme de la rencontre, la RSB décroche un point et se hisse à la tête du groupe C avec 4 points ex-æquo avec le club congolais DC Motema Pembe, suivi de Zanaco avec 2 points. Pour sa part, le FC ESAE est lanterne rouge après ses deux défaites face au club marocain et au club congolais avec zéro point.

Lors de la troisième journée qui se disputera le 29 décembre au stade municipal de Berkane, la Renaissance croisera le fer avec le DC Motema Pembe.

Pour sa part, le Hassania d'Agadir (HUSA) s'est imposé sur la pelouse du club algérien Paradou AC (0-2) et conforte sa place de leader du groupe D, au terme d'un match comptant pour la deuxième journée de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), disputé dimanche soir au stade Mustapha Tchakir à Blida.

Les hommes de M'hamed Fakhir ont ouvert le score à la 26è minute grâce à Mehdi Oubilla avant que Yassine Rami ne double la mise en seconde période (48è) permettant au club gadiri de ramener trois précieux points de Blida.

Grâce à sa deuxième victoire, le HUSA conforte sa place de leader du groupe D avec 6 points au terme de la journée.

Le club nigérian Enyimba FC occupe la deuxième position avec trois points après avoir battu plus tôt dans la journée le club ivoirien San Pedro (1-0). Ce dernier occupe la troisième place aux côtés du Paradou AC avec un point chacun. Lors de la troisième journée qui se disputera le 29 décembre, le club d'Agadir sera en déplacement en Côte d'Ivoire pour croiser le fer avec San Pedro.

Liga: Messi Suarez brillent, Zidane s'en sort 

Tout simplement parfait. Dans le sillage d'un Lionel Messi auteur d'un triplé et porté par son sixième Ballon d'Or, le FC Barcelone, brillant, a déroulé samedi contre Majorque (5-2) pour la 16e journée de Liga, et reste premier devant le Real Madrid.

La leçon blaugrana a débuté par un joli ballon piqué d'Antoine Griezmann (7e), avant un triplé de Messi sur deux sublimes frappes enroulées de l'extérieur de la surface (17e et 41e), et une reprise du gauche (84e), et une superbe talonnade de Luis Suarez (43e), sans doute déjà un des buts de la saison, pour sceller la victoire catalane... malgré le beau doublé d'Ante Budimir (35e, 64e) pour Majorque.

Toute l'équipe a brillé. La MSG (Messi-Suarez-Griezmann) a marqué. Et les mots manquent pour qualifier le nouveau récital de Leo Messi. Après avoir présenté son sixième Ballon d'Or au Camp Nou en présence de ses trois enfants, la "Pulga" (Puce) a signé un nouveau chef-d'oeuvre samedi.

Auteur de son 35e triplé en Liga (un record, devant les 34 de son rival Cristiano Ronaldo), l'Argentin, excellent tout le mois de novembre quand le Barça tergiversait, a encore évolué à son meilleur niveau samedi, devant un Camp Nou conquis.

"Incroyable, non ? Ça a été une belle célébration de son Ballon d'Or", a sobrement souligné Ernesto Valverde, le coach du Barça, après le match.

Majorque n'a rien pu faire face à un tel déluge de talent pur, malgré les deux buts opportunistes de Budimir, sur une belle frappe et de la tête, devant un Marc-André Ter Stegen fautif.

Messi a presque éclipsé le bijou de Suarez, une talonnade qui a "surpris" Valverde: "Je pensais qu'il voulait la passer à un partenaire. Finalement, ça donne un but extraordinaire", a encensé le technicien.

"Je savais que j'avais une fenêtre réduite. Mon dernier recours était de tenter une talonnade, et j'ai cherché à frapper le ballon vers le sol pour trouver un rebond. Ça a donné un beau but", a souri Suarez.

Le score aurait pu être bien plus lourd, mais le Barça a cherché la qualité plus que la quantité.

Et le sextuple Ballon d'Or (un record, un autre), a capté toute la lumière, devenant grâce à son triplé meilleur buteur du championnat espagnol (12 buts), devant Karim Benzema (11).



L'avant-centre français, associé aux jeunes Vinicius et Rodrygo en attaque du fait des nombreux blessés côté madrilène, a pourtant permis au Real Madrid de glaner un 9e match de rang sans défaite avec un but (80e) et une passe décisive à son compatriote Raphaël Varane (37e).

Seul bémol à Madrid: l'exclusion de Ferland Mendy pour deux cartons jaunes (82e), qui sera donc suspendu pour le prochain match à Valence et laissera les Madrilènes sans arrière gauche, car Marcelo est blessé lui aussi.

La tâche n'était pas aisée pour Zidane, qui a dû composer son onze sans Eden Hazard, Gareth Bale ou Marcelo, annoncés blessés dans la semaine, ni Asensio, Lucas Vazquez ou James Rodriguez, blessés de longue date.

Mais les choix de "Zizou" se sont avérés payants, particulièrement en attaque. Avec six changements par rapport à l'équipe qui avait débuté lors de la victoire à Alaves (2-1) le week-end précédent, ce Real Madrid remodelé a aligné les jeunes pépites brésiliennes Vinicius et Rodrygo aux côtés de l'indéboulonnable avant-centre Benzema.

Pour apporter du piquant dans un secteur offensif dépeuplé, Vinicius (19 ans), à qui l'on promettait le meilleur en début de saison mais qui a peu joué depuis la montée en puissance d'Hazard sur le couloir gauche, a multiplié les tentatives, avec toutefois un manque de précision dans le dernier geste.



A quelques jours de la dernière journée de la phase de poules de Ligue des champions (contre Bruges pour Madrid mercredi, chez l'Inter Milan pour le Barça mardi), Merengues et Blaugranas ont gonflé leur capital confiance, pour arriver dans la meilleure des formes au Clasico, dans deux semaines au Camp Nou (18 décembre).

Premier League: United éloigne City et offre un cadeau aux Reds  

 

On ne peut pas encore affirmer que Liverpool sera champion, mais la course au titre semble bel et bien terminée pour Manchester City, battu chez lui par son rival honni, United (2-1) samedi pour la 16e journée de Premier League.

Avec 14 points de retard sur Liverpool, vainqueur sans forcer (3-0) à Bournemouth, la messe semble dite pour les tenants du titre. Les flots de supporters des "Citizens" qui ont quitté les tribunes du stade deux minutes avant la fin du temps additionnel en disaient plus que toutes les analyses.

"Qu'on ait 5 points de retard, 10 points, 14 ou 25, on doit continuer à essayer" d'être champion, a clamé après le match l'entraîneur de City, Pep Guardiola, en conférence de presse. "Et sinon, on essaiera la saison prochaine", a-t-il ajouté, lucide.

Fragile derrière, émoussé devant, City n'est pas passé à côté de son derby, mais la victoire des Red Devils, toniques en première période et héroïques en seconde, est tout à fait méritée.

Un résultat important à plus d'un titre.

Il se replacent à la cinquième place et n'a plus que 5 longueurs de retard sur Chelsea qui tient la dernière place qualificative pour la Ligue des champions (4e) après sa défaite 3-1 contre Everton.

Cette victoire est aussi un fantastique pied de nez d'Ole Gunnar Solskjaer à ses critiques.

Le Norvégien, qui a battu en trois jours une équipe dirigée par José Mourinho (Tottenham) et une dirigée par Guardiola, avait à chaque fois un plan, appliqué à merveille par ses troupes.

 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une