Plus de résultats
En ce moment
Le Pape François aux journalistes marocains: "Au Maroc, nous avons vu qu’il est…
Visite papale au Maroc

Le Pape François aux journalistes marocains: "Au Maroc, nous avons vu qu’il est plus beau de semer l’espérance"

2M.ma, Rome2M.ma, Rome

"Tant de choses se sont passées en un jour et demi", c'est ce qu'a affirmé Sa Sainteté le Pape François, lors de la conférence de presse traditionnelle, qui s’est tenue à bord de l’avion le ramenant du Maroc à Rome, dimanche 31 mars, au terme de sa visite officielle au Maroc, à l'invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine.

A la question de journalistes marocains sur ce déplacement historique à Rabat, le Souverain pontife  a confié: "Je suis content parce que durant ces deux voyages (aux Emirats et au Maroc, NDLR) j’ai pu parler de ce qui me touche au cœur : la paix, l’unité, la fraternité. Avec les frères musulmans et les musulmanes nous avons scellé cette fraternité dans le document d’Abou Dhabi et ici au Maroc nous avons tous vu une liberté, un accueil. Tous frères avec un très grand respect".

Et d'affirmer que "C’est une belle fleur de coexistence, ce qui est prometteur pour donner des fruits. On ne doit pas abandonner, il y aura des difficultés, encore tant de difficultés parce que malheureusement il y a des groupes intransigeants. Ça aussi je voudrais le dire clairement chez nous, religion, il y a toujours un groupe intégriste qui ne veut pas aller de l’avant, qui vit des souvenirs amers des luttes passées et qui cherche plus la guerre et sème la peur".

"Nous avons vu qu’il est plus beau de semer l’espérance. Semer l’espérance c’est aller de l’avant. Nous avons vu dans le dialogue avec vous au Maroc qu’il faut des ponts. Nous ressentons de la douleur quand nous voyons les personnes qui préfèrent construire les murs… ceux qui construisent les murs finiront prisonniers des murs qu’ils construisent, ceux qui construisent les ponts vont de l’avant", a indiqué le chef de l'église catholique.

Pour lui, "Construire des ponts c’est quelque chose qui va quasiment au-delà de l’humain parce qu’il faut un effort très grand. Une phrase de l’écrivain Ivo Andrich « le pont sur Drina » m’a frappé il dit que le pont a été fait par Dieu avec les ailes des anges pour que les hommes communiquent, les montagnes les plages d’un fleuve… Le pont est pour la communication humaine c’est très beau et je l’ai vu ici au Maroc ; par contre les murs c’est contre la communication, c’est pour l’isolement; ils deviendront prisonniers de ces murs".

Sa Sainteté le Pape François a quitté dimanche après-midi le Maroc, au terme d'une visite officielle de deux jours, à l'invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine.

Le chef de l'Eglise catholique était arrivé samedi au Maroc dans le cadre d'une visite officielle marquée par d'intenses activités.

 

Les contenus liés

Les articles à la une