Plus de résultats
En ce moment
Le Maroc parmi les rares pays à avoir constitutionnalisé les droits des handica…
Politique

Le Maroc parmi les rares pays à avoir constitutionnalisé les droits des handicapés

2M.ma/Map2M.ma/Map
Modifié le

Une cérémonie de dépôt des instruments de ratification par le Maroc du Traité de Marrakech visant à faciliter l’accès des aveugles, des déficients visuels et des personnes ayant d’autres difficultés de lecture des textes imprimés aux œuvres publiées a eu lieu, mardi à Genève, au siège de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI).

Dans une allocution lors de cette cérémonie, tenue en présence notamment du directeur général de l'OMPI, Francis Gurry, à l'occasion de la 23ème session du Comité du développement et de la propriété intellectuelle de l'OMPI, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations Unies à Genève, Omar Zniber, a souligné que l'aboutissement de la Conférence diplomatique de Marrakech consacrée à la finalisation du traité "est un événement historique majeur pour les aveugles et les déficients visuels". 

"Cette conférence est historique car elle est parvenue à conclure un traité à la fois spécifique et concret en combinant propriété intellectuelle et droits de l'homme", a-t-il relevé.

Pour le diplomate marocain, le Traité de Marrakech est en effet "le premier du genre à introduire des limitations et des exceptions au droit d'auteur. Il s’agit également d’une contribution majeure de la communauté internationale à la lutte contre le phénomène dit de la "Book famine".

"Faisant partie des rares pays à avoir constitutionnalisé les droits des personnes handicapées, le Royaume estime que le Traité de Marrakech est beaucoup plus qu'un traité sur le livre. C’est un instrument historique des droits de l’homme, un traité qui changera partout la vie des aveugles et des malvoyants", a-t-il enchainé.

M. Zniber a souligné, dans ce sens, que le Maroc est convaincu que le Traité de Marrakech contribuera à l'inclusion complète des personnes ayant une déficience visuelle et facilitera l'accès de centaines de millions de malvoyants à l'éducation, à l'information et à la culture.

En outre, le Maroc considère ce traité comme un instrument novateur dans le cadre de la coopération Nord-Sud et Sud-Sud, a-t-il dit.

Tout en saluant les efforts déployés par l'OMPI pour augmenter le nombre de pays ayant ratifié le Traité de Marrakech et pour le mettre en œuvre, le diplomate marocain a mis en avant le rôle de l'initiative "Consortium for Accessible Books" (ABC), lancée par l'OMPI en partenariat avec l'Association mondiale des éditeurs, afin de promouvoir l'accès des malvoyants aux œuvres protégées par le droit d'auteur.

En accueillant sur son sol une Conférence diplomatique de l’OMPI, le Maroc a confirmé son adhésion effective, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, à toutes les initiatives, démarches et conventions visant à promouvoir la situation des personnes en situation de handicap, notamment les personnes malvoyantes et les déficients visuels. 

Conformément à ses obligations internationales en la matière, et dans le cadre de la bienveillante et constante sollicitude dont le Souverain entoure cette frange de la population marocaine, le Maroc s'est, en effet, engagé dans un grand chantier de réforme visant l'intégration pleine et entière des personnes non et malvoyantes dans la société. 

En outre, le Maroc se réjouit d'être parmi les rares pays à avoir constitutionnalisé les droits des handicapés. 

Les contenus liés

Les articles à la une