Plus de résultats
En ce moment
Le Maroc fait partie des 25 pays émetteurs de dioxyde de soufre (Rapport Greenp…
Environnement

Le Maroc fait partie des 25 pays émetteurs de dioxyde de soufre (Rapport Greenpeace Inde et Nasa)

Modifié le

Le classement est pour le moins alarmant. En effet, selon un rapport de l’ONG Greenpeace Inde et la NASA, le Maroc est classé parmi les 25 pays émetteurs de dioxyde de souffre (SO2) à l’échelle mondiale.

Une alerte qui avait déjà été donnée par l’OMS en 2016 mais qui n’a pas été prise en considération. Ainsi, dans le document les auteurs ont mis en exergue les trois grands émetteurs de SO2 sur le territoire national. Et ne sont autres que les centrales à charbon de Jorf Lasfar et Mohammedia, ainsi que la centrale électrique au charbon de Safi.

Le dioxyde de soufre est un gaz incolore, dense et toxique, qui peut provoquer de très graves problèmes respiratoires. En plus des volcans, ce sont les procédés industriels et la combustion de certains charbons, pétroles et gaz naturels non désulfurés qui libèrent ce gaz dans l’atmosphère terrestre. « La combustion de combustibles fossiles tels que le charbon, le pétrole et le gaz est la plus grande source d’émissions de SO2, entraînant une mauvaise qualité de l’air et des décès prématurés à travers le monde », alerte Greenpeace Inde dans son rapport.

Des taux en hausse depuis 2005 pour le Maroc

Grâce aux données satellitaires obtenues par l’agence spatiale américaine (NASA), l’organisation non gouvernementale de défense de l’environnement (Greenpeace) a pu publier le 18 août un classement des plus importantes zones de pollution de la planète. Une cartographie, relayée par le Monde, a ainsi été dressée en se basant sur le lien existant entre les centrales à énergies fossiles, les raffineries et les industries d’une part et les niveaux élevés d’émissions de SO2 d’autre part, poursuit la même source.

 

Érigeant un tableau inquiétant, cette cartographie désigne les principaux foyers d’émission du dioxyde de soufre. Une pollution atmosphérique qui fait chaque année 7 millions de morts dans le monde dont 600.000 enfants. La carte interactive de Greenpeace Inde, accessible en ligne, situe ainsi avec précision les principaux foyers, dont certains couvrent les territoires de plusieurs Etats.

Un classement qui dresse en première place l’Inde (4,586), suivie de la Russie (3,683) et la troisième place du podium revient à la Chine (2,578). Dans le monde arabe, c’est l’Arabie saoudite qui trône en première place et occupe la 6è place mondiale (1,783). Le Maroc occupe, lui, la 25è et dernière place des émetteurs mondiaux de dioxyde de soufre avec 216 kilotonnes de SO2 émis par an en 2018 tous foyers confondus : la centrale à charbon de Jorf Lasfar (113 kt/an en 2018), celle de Mohammedia (73 kt/an en 2018), ainsi que la centrale électrique au charbon de Safi (30).

Grâce à la carte interactive, les données ont permis d’évaluer pour le Royaume l’émission annuelle de CO2 des centrales de Jorf Lasfar et Mohammedia depuis 2005. La première a ainsi émis 85 kt de dioxyde de soufre en 2005, contre 113 en 2018. La centrale de Mohammedia a émis 57 kt en 2005, contre 73 en 2018.

Les contenus liés

Les articles à la une