En ce moment
SIAM 2017 : le Maroc et la FAO signent trois accords de coopération agricole
Meknès

SIAM 2017 : le Maroc et la FAO signent trois accords de coopération agricole

Le Maroc et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) intensifient leur relation. Un cadre de programmation pays (CPP) vient d'être signé entre les deux parties ce jeudi à Meknès, en marge du 12e Salon International de l'Agriculture .

Doté d'un financement de 37 millions de dollars (364 millions de dirhams), ce CPP s'étalera entre 2017 et 2021. Objectif, lancer et poursuivre les défis relatifs à la sécurité alimentaire, à la baisse de la pauvreté dans le milieu rural et à l’amélioration de la gestion des ressources naturelles pour faire face aux changements climatiques.

Conclus par le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, et le représentant de la (FAO) au Maroc, Michael Hage, ce sont au total trois accords qui ont été signés. Les dits accords ciblent trois domaines prioritaires. Il s'agit du développement durable, inclusif et efficace des systèmes alimentaires et forestiers, la gestion durable, inclusive et intégrée des ressources naturelles et des espaces fragiles face aux changements climatiques, ainsi que le développement de la Coopération Sud-Sud et triangulaire, en guise d'assurer la sécurité alimentaire, réduire la pauvreté et gérer durablement les ressources naturelles.

Pour l’institution onusienne, ce CPP constituerait un cadre essentiel permettant à la FAO de mieux servir les besoins du royaume. "Ces accords de partenariats sont particulièrement ambitieux, dans la mesure où le Maroc aura l'occasion de bénéficier du savoir faire de la FAO et des compétences dont jouit ses experts, et ce en encadrant les experts agricoles marocains", a précisé Michal Hage dans un entretien accordé à notre correspondant à Meknès.

Le responsable a également noté que ce document stratégique consolide la coopération Sud-Sud. A travers ce projet, la FAO facilitera le transfert de l'expertise marocaine vers des pays africains, dont le Swaziland et le Mali. 

Les contenus liés

Les articles à la une