Plus de résultats
En ce moment
Agriculture

Le Maroc devient producteur de quinoa ! ( Reportage)

Le Maroc commence à produire enfin du quinoa ! Pari réussi à Rhamna, où cultivateurs et autorités locales se réjouissent cette réalisation, fruit de plusieurs années de recherches et d’expérimentation.

En effet, c’est en 1999 que le quinoa a été introduit au Maroc dans quelques terrains agricoles de Khénifra.  Plusieurs tests ont été menés afin de trouver la variété qui s’adapte le mieux à la nature des terres et aux caractéristiques climatiques.  

En plus de ses nombreuses nutritionnelles, le quinoa est une graine qui pousse dans les sols secs contrairement aux autres céréales qui ont besoin d’une quantité importante d’eau. Cette plante pourrait donc être une solution face à la sécheresse et à la désertification qui touche certaines régions du Royaume.

Un début prometteur 

Après presque une vingtaine d’années, ce sont actuellement 150 hectares qui sont dédiés à la culture de cette plante et qui vont produire selon les prévisions des cultivateurs quelques 30 tonnes de quinoa !  « Aujourd’hui nous avons atteint les 150 hectares. Nous avons plus de tracteurs et plus de matériels pour travailler.  Nous avons même créé une coopérative », informe Abdelkader Andayt, président de l’association des jeunes agriculteurs de Lamkhalif.

Toutes ces réalisations n’auront pu voir le jour sans le soutien de l’INDH ! « Dans le cadre de son programme horizontal de 2013, l’INDH a pu financer le projet de production du quinoa créé par l’association Jeunesse Lamkhalif  d’un montant global de 363 mille dirhams . Le but de ce projet et de fournir à l’association les engins agricoles nécessaires et augmenter la productivité de la culture du quinoa », fait part Ghizlaine Naciri, service des affaires sociales de la préfecture de Rhamna.

Une commercialisation organisée

Après la récolte et les vérifications de son respect aux normes fixées, ces quantités de quinoa récoltées seront transformées et conditionnées grâce au savoir-faire des femmes de la région qui se sont regroupées en coopératives. Au final, ce sont des sacs de quinoa prêt à être facilement cuisinés qui sont proposés à la vente. « La valorisation de nos produits se fera grâce à la création de nouvelles unités dans le cadre du plan de l’INDH. Une action qui nous permettra de commercialiser nos produits dans le Royaume et à l’international », explique Fatima Zahra El Azouzi, coopératives Graines d’or de Rhamna.  En amont comme en aval, le quinoa est en bonne route pour atterrir dans les tables des Marocains.

Les contenus liés

Les articles à la une