Plus de résultats
En ce moment
France : une université n'augmentera pas ses frais pour les étudiants étrangers
Education

France : une université n'augmentera pas ses frais pour les étudiants étrangers

2m.ma2m.ma

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe et ce n’était sans compter sur les universités françaises elles-mêmes. Et pour cause, mercredi dernier s’est tenu le conseil d’administration de Le Mans université, relate le quotidien français Ouest-France. La décision n'y sera pas appliquée. 

Une réunion lors de laquelle a été dénoncée la décision de l’exécutif de multiplier par 16 les frais de scolarité des étudiants non européens. C’est dans un communiqué diffusé le jour-même que ceci a été « vivement » contesté révoquant « la décision du gouvernement d’augmenter les frais de scolarité des étudiants extra­-communautaires, qui passent à 2 770 € en licence au lieu de 170 € et à 3 770 € en master et doctorat au lieu de 243 € et 380 € respectivement. »

Selon la même source, pour ladite université, cette disposition « prise par le gouvernement au plus haut niveau, sans aucune concertation, va engendrer des inégalités sociales et discriminatoires insupportables, contraires au principe d’accueil de la France et aux principes académiques de l’université française ».

L’établissement avance et prévoit ainsi que ces frais de scolarité exorbitants vont de fait exclure des universités « de nombreux étudiants issus des régions du monde les plus pauvres et, plus généralement, les étudiants les moins fortunés, qui vont devoir renoncer à leurs projets de formation en France ».

En conséquence, le conseil d’administration de l’université du Mans « appelle toute la communauté universitaire à s’opposer à cette mesure injuste et contraire au rayonnement de la France, aux intérêts de nos universités et de notre pays et qui préfigure la fin du service publique d’enseignement supérieur et de recherche ».

Les contenus liés

Les articles à la une