Plus de résultats
En ce moment
Le Barrage Yaacoub el Mansour alimente en eau la région de Marrakech-Safi à hau…
National

Le Barrage Yaacoub el Mansour alimente en eau la région de Marrakech-Safi à hauteur 57 millions de m3 annuellement

Yza Cherqi, MarrakechYza Cherqi, Marrakech
Modifié le

Situé sur l'Oued N'fis à 65 km au sud de Marrakech, le barrage Yaacoub El Mansour alimente en eau depuis son inauguration en 2008 toute la région, notamment la station de traitement Rocade. Cette dernière est considérée comme l’une des plus grandes à l’échelle nationale. Mise en service en 2012 et d’un budget global de 200 millions de DH, la station est dotée d’un rendement des réseaux qui avoisine les 79% et permet de distribuer annuellement 51 millions de m3 d’eaux potable à Marrakech et dans les centres avoisinants.

« La station de traitement Rocade est l’une des plus grandes stations au Maroc et la plus grande au niveau régional. Elle assure l’alimentation en eau potable de la ville de Marrakech ainsi que les centres et villes limitrophes : Tamansourt, Ait Ourir, Tahenaout etc. sans oublier les projets touristiques avoisinants la ville», nous explique Aguersiff Abdelali, chef du secteur production à l’ONEE Marrakech.

Les besoins en eau de la région satisfaits

D’un coût global de 630 millions de dirhams, le barrage a permis de répondre aux besoins en eau de la ville ocre et de ses alentours mais également d’améliorer la capacité de régulation de oued N'Fis au niveau du barrage de Lalla Takerkoust. En 2008, Les besoins en eau potable de la ville de Marrakech s’élevaient à 62 millions m3 et étaient satisfaits à hauteur de 12 % seulement par les eaux souterraines et les eaux de surface du bassin de l'Oum Errbia. Aujourd’hui grâce à une retenue de 70 millions de m3, ce barrage fournit annuellement à lui seul 57 millions de m3 d’eau via deux principaux canaux le reliant à Marrakech.

. « Nous distribuons les eaux pour l’alimentation en eau potable et pour l’irrigation dans le Haouz. En ce qui concerne l’alimentation en eau potable de la ville de Marrakech, elle est réalisée à travers le systéme Yacoub el Mansour-Lalla Takerkoust, de même qu’à partir du complexe Hassan 1er - Sidi Driss dont les eaux sont transférées à la ville de Marrakech via le canal de Rocade», souligne pour sa part Naimi Abdelmajid, directeur de l’agence du bassin hydraulique de Tensift.

Un troisième canal d’alimentation reliant le barrage à la station de traitement est en cours d’achèvement et permettra à lui seul de fournir 70 millions de m3 d’eau supplémentaire. L’objectif : couvrir les besoins de la région en eau potable à l’horizon 2050.

Pour rappel , une convention relative au Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027 a été signée lundi et permettra notamment l’amélioration de l'offre hydrique notamment par la construction de barrages (61 MMDH), de la gestion de la demande et la valorisation de l'eau notamment dans le secteur agricole (25,1 MMDH), du renforcement de l'approvisionnement en eau potable en milieu rural (26,9 MMDH), de la réutilisation des eaux usées traitées dans l'irrigation des espaces verts (2,3 MMDH) et de la communication et la sensibilisation en vue de renforcer la conscience liée à l'importance de la préservation des ressources en eau et la rationalisation de son utilisation (50 millions de dirhams). Le programme, qui s'étend sur la période 2020-2027, mobilise des investissements de l’ordre de 115,4 milliards de dirhams (MMDH).

Les contenus liés

Les articles à la une