En ce moment
Latefa Ahrrare présidente du jury du concours « Moi Marocain(e)/Ana Maghribi(a)…
Culture

Latefa Ahrrare présidente du jury du concours « Moi Marocain(e)/Ana Maghribi(a) »

Khalil Nemmaoui
Modifié le

Devenu désormais un rendez-vous annuel de l’Institut français, le concours « Moi Marocain(e)/Ana Maghribi(a) » revient pour une quatrième édition qui se tient jusqu’au 15 septembre.

Depuis quatre ans, l’Institut français lance annuellement son concours « Ana Maghribi(a) ». Objectif ? Permettre aux jeunes de canaliser leur créativité sur un thème précis. Cette année, les participants devront imaginer un film court sur le thème de « vivre la ville ensemble ». Un thème qui ne surprend pas vu que la saison culturelle de l’Institut français tourne autour de la ville et de la notion d’urbanité.

« Comment vivre ensemble dans la cité ? Que faire pour construire ensemble un lieu de vie partagé ? Comment imaginer la ville de demain ? Autant de pistes pour penser cet environnement en mutation, imaginer la ville idéale ou scruter nos villes telles qu’elles sont », indique l’Institut français.

Pour participer, il suffit de tourner une vidéo qui ne dépasse pas les 90 secondes. Un challenge de taille vu qu’il faut exprimer son idée en moins de deux minutes d’images.

Pas de contrainte de support ou de qualité d’image, cependant, puisque les jeunes créatifs participants peuvent aussi bien utiliser leurs caméras (s’ils en possèdent une) ou simplement leurs smartphones.

C’est l’actrice et dramaturge marocaine Latefa Ahrrare qui présidera le jury de cette quatrième édition. Elle sera accompagnée de Hamid Aidouni, enseignant-chercheur à l’Université Abdelmalek Essaadi, Zhor Rehihil, conservatrice du Musée du judaïsme marocain, Younes Lazrak, directeur général adjoint de Jawjab et Samila Saadi El Mandjra, architecte.

Les jurés décideront des gagnants selon plusieurs critères : « L’idée exprimée dans le film sera le critère numéro un de sélection, la réalisation et la qualité technique ne seront prises en compte que dans un second temps », détaille l’Institut français.

Pour participer au concours, il suffit de publier sa vidéo sur le site du concours. Le gagnant pourra remporter jusqu’à 10.000 dirhams, en plus de stages de formation afin de peaufiner son talent. 

Les contenus liés

Les articles à la une