Plus de résultats
En ce moment
Hommage

L'artiste Mahi Binebine décoré de la Légion d'honneur !

Il n’est pas que peintre et sculpteur de talent. Il n’est pas juste un écrivain connu et reconnu. Il est tout ça mais aussi un fervent militant dans le domaine associatif. Nous parlons de Mahi Binebine, un artiste complet et généreux qui vient de voir l’ensemble de son travail récompensé par la prestigieuse Légion d’honneur.

Cette décoration a eu lieu à Marrakech ce samedi 7 avril, à l’hôtel Es-Saadi Gardens & Resort en présence de Philippe Casenave, consul général de France à Marrakech. « Nous sommes très heureux de pourvoir combiner à la fois cette occasion de prestige et de reconnaissance des talents de Mahi Binebine avec une œuvre humanitaire et une levée de fonds au profit de la jeunesse féminine marocaine », a déclaré le Consul. Car, après la cérémonie, une exposition-vente a été organisée afin de récolter les fonds pour financer la construction d’un internat pour les filles des régions vivant dans les régions rurale.

Un grand monsieur et un grand artiste ...

Plusieurs personnalités du monde de l’art ont été conviées à cette cérémonie. Mahi Binebine a reçu la Légion d’honneur des mains d’Élisabeth Bauchet-Bouhlal, PDG de l’établissement, organisatrice de la cérémonie et amie de longue date de l’artiste.  « Mahi Binebine a été récompensé parce que c’est un grand monsieur et un artiste et puis surtout pour ce qui l’a fait à Sidi Moumen », déclare d’Élisabeth Bauchet-Bouhlal.  Rappelons que l’artiste a été derrière la création en 2009 de la Fondation Ali Zaoua avec le réalisateur Nabil Ayouch. Le premier site d’action de cette fondation a été le quartier Sidi Moumen où un centre culturel portant le nom de « Les étoiles de Sidi Moumen » a été construit.

Un artiste prolifique avec un parcours très riche 

Rappelons que Mahi Binebine a écrit 11 romans dont le dernier, « Le fou du roi », sorti en 2017 a été très bien accueilli par la critique et par les lecteurs. Du côté de la peinture et de la sculpture, on ne compte pas les expositions individuelles et collectives auquel l’artiste a participé.

 « Les 17 ans que j’ai passés en France et durant lesquels j’ai accompli un travail d’écrivain, d’artiste est aujourd’hui reconnu par la république et ça me touche et ça me fait du bien », déclare non sans émotion Mahi Binebine. Et de poursuivre : « on récompense aussi sans doute le travail humanitaire que nous accomplissons avec les étoiles de Sidi Moumen ». Pour une courte immersion dans l'ambiance de cette cérémonie, regardons le reportage. 

Lire aussi: "Prix Renaudot 2017 : Mahi Binebine toujours dans la course"

 

Les contenus liés

Les articles à la une