Plus de résultats
En ce moment
L'accompagnement non financier des TPE, cheval de bataille du Groupe Attijariwa…
Entreprises

L'accompagnement non financier des TPE, cheval de bataille du Groupe Attijariwafa Bank

L'accompagnement bancaire des très petites entreprises (TPE) ne se restreint pas au financement. Cet énoncé, pourtant évident, n'est devenu réalité qu'après que des précurseurs, à l'image du Groupe Attijariwafa Bank (AWB), aient décidé d'élargir l'éventail des services à destinations de ces entités.  

La dernière action en date entreprise par AWB dans ce sens est l'organisation, du 17 au 19 décembre prochain, de journées portes ouvertes pour les TPE, et ce pour présenter le dispositif existant d'appui à financier et non-financier de ces structures. L'annonce en a été faite lundi 9 décembre dernier par Mohamed El Kettani, président-directeur général du Groupe, en marge d'un point de presse tenu pour éclairer autour de la stratégie de la banque en matière de soutien aux TPE.

D'abord, en termes de financement, le Groupe a pris l'habitude, depuis 2014, de budgéter annuellement un montant de crédits spécifique aux moyennes, petites et très petites entreprises. La même année, quelques 4,1 milliards de dirhams de crédits ont été octroyés à 16.730 TPE, a rappelé M. El Kettani. Depuis, la dynamique est ascendante. En 2019, la manne réservée aux TPE est de 9 milliards de dirhams, et bénéficiera, à terme, à 45.000 entités. De même, les TPME ont bénéficié de 30% de l'encours de crédits d'AWB, estimé à 200 milliards de DH au terme du S1-2019. 

L'effort contribue certes à résorber les difficultés de financement que connaissent ces structures, mais les attentes des TPE dépassent ce cadre. Selon M. El Kettani, ces dernières requièrent des produits financiers adaptés et des frais bancaires préférentiels, mais également d'avoir l'accès aux différents marchés (publics et privés), et surtout au conseil, à l'information et à des formations, notamment en gestion des entreprises, ou plus basique, une assurance. En effet, pour cette tranche qui forme 64% du tissu économique national, l'absence de l'un de ces aspects peut signifier le clap de fin. En effet, le taux de mortalité enregistré dans leurs rangs reste élevé : il frôle les 70%. 

Dar Al Moukawil, fer de lance de la stratégie d'accompagnement non financier d'AWB

Ainsi, en se lançant dans l'entreprenariat, plusieurs dirigeants de TPE découvrent, au fil du temps, certaines lacunes. Parfois, il s'agit de les éclairer autour de notions simples, comme la tenue d'une comptabilité. 

C'est ainsi que, parallèlement au dispositif tentaculaire de soutien financier aux TPE (Enveloppe dédiée, système de scoring spécifique, offre Rasmali, Hissab Bikhir, etc.), aux forums, aux actions de sensibilisation et aux journées de réflexions autour de l'entreprenariat à petite échelle; AWB a haussé l'attention accordée aux TPE d'un cran  lorsque, en 2016, le Groupe consacré un "pôle" propre à l'accompagnement non financier et la promotion de ces entités : Dar Al Moukawil. 

Le dispositif compte actuellement 9 centres à la répartition géographique étudiée pour une couverture optimale (à Casablanca, Rabat, Fès, Meknès, Marrakech, Tanger, Al Hoceima, El Jadida et Aït Melloul). Ces espaces dispensent des formations, du conseil, et organisent régulièrement des rencontres B2B entre dirigeants de TPE, le tout à titre gracieux et non exclusif à la clientèle de la banque

Au jour d'aujourd'hui, cet écosystème a bénéficié sous une forme ou une autre à près de 30.000 TPE, PME, et même auto-entrepreneurs. De même, près de 9000 entretiens de conseil, de 2000 formations et de 40 sessions B2B ont été organisées, et plus de 130 partenariats ont été signés grâce à Dar Al Moukawil. Une action appelée à gagner en momentum avec l'ouverture prévue d'un dixième centre, à Casablanca précisément. 

Les contenus liés

Les articles à la une