Plus de résultats
En ce moment
La station de dessalement de l'eau de mer contribuera à la satisfaction des bes…
Eau potable

La station de dessalement de l'eau de mer contribuera à la satisfaction des besoins en eau de Laâyoune (DG ONEE)

2M.ma avec Map2M.ma avec Map

La nouvelle station de dessalement de l'eau de mer, qui sera mise en service au deuxième semestre de l’année 2021 à Laâyoune, contribuera à la satisfaction des besoins en eau potable des habitants de cette ville et des centres avoisinants jusqu’en 2040, a affirmé le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau portable (ONEE), Abderrahim El Hafidi.

Dans une déclaration à la MAP, M. El Hafidi a indiqué que cette station, réalisée pour un investissement de 370 millions de dhs, aura une capacité de production de 26000 m3/j, qui vont s’ajouter aux 26000 m3/j de la première station et aux 10000 m3/j d’eaux souterraines, soit une capacité de production de 62000 m3/j.

"C’est un grand projet qui va permettre de satisfaire les besoins en eau potable de 237.000 habitants de la ville de Laâyoune et des centres avoisinants jusqu’à l’horizon 2040", s’est-il félicité.

Il a relevé que la faiblesse des précipitations et la salinisation ont poussé l’ONEE à réaliser, en 1995, la première station de dessalement de l’eau de mer dans la ville de Laâyoune, une station qui a connu des travaux d’extension en 2005 et en 2021 pour atteindre désormais une capacité de production de 26000 m3/j.

Le directeur général de l’ONEE et le wali de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, se sont enquis mercredi de l’état d’avancement de la première tranche du projet de renforcement de l’approvisionnement en eau potable de la ville de Laâoune et des centres avoisinants.

Ce projet consiste en la réalisation d’une nouvelle station de dessalement, le renforcement de la production de l’eau brute, la réalisation de 3 réservoirs d’une capacité de stockage de 5500 m3, la réalisation de stations de pompage et la mise en place d’un système de télégestion

Ils ont également visité le chantier de la bâche d’eau de mer qui sera desservie dans le cadre de la deuxième tranche du projet consistant en la réalisation en 2023 d’une prise directe d’eau de mer.

Les contenus liés

Les articles à la une