En ce moment
La LGV Tanger-Casa, opérationnelle à l'été 2018
Transport

La LGV Tanger-Casa, opérationnelle à l'été 2018

Plus qu'une année ! La desserte LGV Tanger-Casablanca sera mise en service l'été prochain. Tanger sera désormais à 2h10 de Casablanca (au lieu de 4h45mn actuellement). Un gain de temps qui profitera aux habitants de deux autres villes à savoir Kénitra et Rabat, où des gares de dernière génération seront mises en place.

C'est une première dans le royaume et dans tout le continent. Lancé en 2010, le projet de la 1ère ligne à grande vitesse (LGV), qui reliera Tanger à Casablanca, sera mis en service à l'été 2018. Aujourd’hui en phase de préparation de l’exploitation, le projet a atteint un taux d'avancement de 86%, a annoncé hier à Tanger, le DG de l'Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie

Intervenant lors d'un séminaire international sur la sécurité et la sûreté en matière de transport ferroviaire, placé sous le thème «le système ferroviaire à grande vitesse : les défis d’une exploitation sûre», Mohamed Rabie Khlie fait état d'un projet d'envergure. C'est la première LGV en Afrique qui représente à la fois une fierté et un argument commercial à l'adresse des hommes d'affaires de part et d'autre de la Méditerranée. C'est aussi un bel exemple d'intégration locale dans la mesure où 90% des travaux ont été confiés à des entreprises marocaines", a t-il précisé.

Selon le responsable, le volet de la sécurité ferroviaire est en premier ordre des préoccupations. A l’approche de l’achèvement de la construction et la mise en service de la 1re LGV, un renforcement de la sécurisation de la LGV a été effectué à travers son équipement du système ERTMS niveau 2 qui assure la circulation des trains en toute sécurité. Une information corroboré par Khalid Cherkaoui, le SG du ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, a en effet expliqué que la sécurité de l’exploitation des trains à grande vitesse a été placée, dès la phase de conception, comme une priorité absolue d’un modèle maroco-marocain approprié. Ainsi, la ligne ne comporte aucun passage à niveau, tandis que tdes clôtures tout au long de la ligne, permettent d'éviter les intrusions. Enfin, des passerelles, des ponts-routes, des ponts-rails, des passages souterrains, sont réalisés pour faciliter la traversée et rendre la ligne la plus transparente possible.

Par ailleurs, en guise d'illustrer la dynamique dans laquelle le Maroc s'est engagé en matière d'investissements et de densification de son réseau rail, Rabie Khlie a indiqué qu'en l'espace de 15 ans, les investissements dans le secteur ont été multipliés par sept. Ils ont ainsi atteint les 34 MMDH au titre du dernier cycle de développement couvrant la période 2010-2015. Pour ce qui est de la sécurité, pas moins de 1,5 MMDH y ont été investis sur la période 2010-2015.

Et d'ajouter que cette nouvelle liaison, longue de 200km, a pour finalité de contracter la carte, en accélérant la mobilité entre les deux principaux pôles économiques du royaume Casablanca et Tanger. À titre d'illustration, M. Cherkaoui cite Rabat-Madrid qui seront reliées en moins de 5 heures.


Les contenus liés

Les articles à la une