Plus de résultats
En ce moment
La Covid-19 aurait un impact permanent sur le coeur des personnes infectées (ét…
Recherche médicale

La Covid-19 aurait un impact permanent sur le coeur des personnes infectées (études allemandes)

DR

La Covid-19 aurait un impact néfaste permanent sur le cœur des personnes infectées après leur guérison bien qu’elles n’aient pas développé une forme grave de la maladie, selon deux nouvelles études allemandes dont les conclusions ont été publiées dans la revue scientifique Jama Network.

La première étude a examiné les IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) de 100 personnes rétablies de la Covid-19 et les a comparé à ceux de 100 personnes n’ayant pas contracté le virus. L’âge moyen des personnes étudiées était de 49 ans et les deux tiers des patients infectés s’étaient rétablis à domicile. Résultats : les patients infectés étaient plus susceptibles d'avoir des signes cardiaques troublants que les personnes du groupe témoin.

En effet, plus de deux mois après leurs guérisons, 78% patients présentaient des changements structurels dans leur cœur, 76% présentaient des preuves d'un biomarqueur signalant une lésion cardiaque généralement détectée après une crise cardiaque et 60% présentaient des signes d'inflammation du muscle cardiaque, affirme l’étude.

«Le fait que 78% des patients guéris avaient des preuves d'une atteinte cardiaque continue signifie que le cœur est impliqué chez une majorité de patients, même si la maladie de la Covid-19 ne provoque aucun symptôme cardiaque classique, tels que la douleur thoracique », a expliqué Valentina Puntmann, cardiologue à l'hôpital universitaire de Francfort ayant dirigé l'étude d'IRM.

La cardiologue note que les patients étudiés étaient jeunes et en bonne santé qui sont tombés malades au printemps. Beaucoup d'entre eux venaient de rentrer de vacances et aucun d'eux ne pensait avoir quelque chose qui clochait dans son cœur.

La deuxième étude a analysé les résultats d'autopsie de 39 personnes décédées au début de la pandémie et dont l'âge moyen était de 85 ans. Elle a révélé la présence de niveaux élevés de virus dans le cœur de 24 patients.

«Nous constatons des signes de réplication virale chez ceux qui sont fortement infectés. Nous ne connaissons pas encore les conséquences à long terme des changements dans l'expression des gènes. Mais je sais qu'il n'est évidemment pas bon d'avoir ce niveau d'inflammation accru », a déclaré Dirk Westermann, cardiologue au Centre universitaire du cœur et vasculaire de Hambourg.

Prises ensemble, les deux études suggèrent que chez de nombreux patients Covid-19 pourrait présager une insuffisance cardiaque, une maladie chronique et progressive dans laquelle la capacité du cœur à pomper le sang dans tout le corps diminue. Il est trop tôt pour dire si les dommages chez les patients se remettant de Covid-19 sont transitoires ou permanents, mais les cardiologues sont inquiets.

«Si ce taux élevé de risque est confirmé, alors la crise de la Covid-19 ne s'atténuera pas mais se déplacera plutôt vers une nouvelle incidence d'insuffisance cardiaque et d'autres complications cardiovasculaires chroniques», préviennent les chercheurs.

Les contenus liés

Les articles à la une