Plus de résultats
En ce moment
La Corée du Sud retire le Japon de sa liste de partenaires commerciaux préféren…
International

La Corée du Sud retire le Japon de sa liste de partenaires commerciaux préférentiels

2M.ma avec Agences2M.ma avec Agences

La Corée du Sud a décidé, lundi 12 août, de retirer le Japon de sa liste de partenaires commerciaux préférentiels, a annoncé le ministre sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie, Sung Yun-mo, lors d'une conférence de presse. Cette décision intervient en réponse à une action similaire de Tokyo, entreprise plus tôt le même mois.

Dans le cadre d'un amendement à sa loi sur les exportations et les importations des matériaux stratégiques, le Japon a donc été retiré de la liste sud-coréenne des partenaires commerciaux préférentiels, "la liste blanche" qui permet de simplifier les procédures d'exportation.

Cette décision survient après que Tokyo ait retiré, début août, la Corée du Sud de sa propre liste de partenaires commerciaux préférentiels. Le Japon avait déjà durci en juillet ses restrictions sur les exportations vers la Corée du Sud de trois matériaux essentiels à la fabrication de semi-conducteurs et d'écrans de téléphones, qui sont cruciaux pour l'économie sud-coréenne et ses géants de l'électronique, dont Samsung, LG et bien d'autres.

Les relations entre les deux pays, quoique paisibles à la surface, sont marquées par des escalades de tension périodiques. A l'origine de la crise actuelle, un jugement de la Cour suprême sud-coréenne rendu l'automne dernier, et qui a enflammé les relations entre Séoul et Tokyo. La plus haute juridiction du pays avait ordonné à un géant de la sidérurgie japonais de compenser financièrement quatre Sud-Coréens qui avaient été contraints de travailler dans ses aciéries entre 1941 et 1943.

Les effets de cette crise se font déjà sentir pour les entreprises, et pas seulement au postes-frontières. Un mouvement de boycott est actuellement à l'oeuvre en Corée du Sud contre les marques japonaises. 

 

Les contenus liés

Les articles à la une